Solutions pour personnes atteintes de troubles liés à la démence – accepter la réalité

Bayshore |

Comment puis-je aider mon ami à accepter que sa femme souffre de troubles liés à la démence?

« La femme d’un de mes amis est atteinte d’un trouble de démence depuis quelques années. Je me fais du souci pour mon ami parce que ses messages sur Facebook m’indiquent qu’il n’arrive pas à accepter que l’état de sa femme ne s’améliore pas et continue en fait à se détériorer. Comment puis-je l’aider? »

Il peut être très difficile d’accepter qu’un être cher soit atteint d’un trouble cognitif comme la démence, une maladie qui se traite, mais dont on ne peut guérir. Certains proches nient purement et simplement la réalité en croyant que le trouble cognitif finira par « disparaître » ou « s’améliorer ». D’autres croient sincèrement qu’ils peuvent prodiguer de meilleurs soins que ceux offerts dans une maison de soins. Avec le temps, la réalité les rattrapera.

Quelques mots d’encouragement peuvent être d’un énorme secours à votre ami, lui remonter le moral et l’aider à composer avec sa nouvelle réalité. Des mots comme : « Votre femme a de la chance d’avoir un mari aussi merveilleux et attentif. » peuvent lui donner le coup de pouce dont il a grand besoin. Vous pouvez aussi lui suggérer de devenir membre d’un groupe d’entraide accessible en personne ou en ligne, où il pourra partager ce qu’il ressent avec des gens aux prises avec des situations semblables. Ces groupes lui permettront d’apprendre ce que d’autres ont fait pour composer avec un conjoint atteintes de démence.

Demandez-lui s’il a songé à faire appel à de l’aide professionnelle du gouvernement et d’organismes privés, et à des services de répit. Il n’y a peut-être pas encore pensé et votre question l’incitera à se renseigner sur des ressources utiles. En recourant à de l’aide externe, il saura qu’il n’est pas seul lorsque des difficultés surviendront et il évitera ainsi de s’épuiser.

Sachez aussi que l’aide la plus précieuse que vous puissiez lui offrir est simplement votre amitié. Il peut être très difficile d’assumer le rôle de proche aidant à temps plein, avec son lot de bons jours et de mauvais jours. Offrez de lui rendre visite quand vous le pouvez pour lui donner un répit, vous aurez alors l’occasion de lui raconter des histoires réconfortantes sur d’autres aidants dans la même situation que lui. Vous pouvez aussi simplement « aimer » ou ajouter un commentaire positif à ses messages sur Facebook. Ces petits faits et gestes peuvent faire une énorme différence. C’est peut-être un cliché, mais l’amitié est vraiment l’un des meilleurs cadeaux qu’une personne puisse offrir.

Si vous avez besoin d’un coup de main, nous sommes là pour vous. Notre personnel soignant est formé et qualifié pour s’occuper de personnes atteintes de troubles cognitifs. Pour de plus amples renseignements :

Nous espérons que ces quelques idées vous permettront, à vous et à vos parents âgés, de partager des activités que vous aimez.

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : Les renseignements contenus dans cet article vous sont fournis à titre informatif seulement. Ils ne visent pas à remplacer le diagnostic clinique ni les conseils d’un professionnel de la santé. Pour tout problème de santé, consultez toujours un médecin en premier.