Composez le 1 877 289-3997
+-
Nous joindre 
Laissez-nous vous aider!
1-877-289-3997
  • Réponse dans les 24 heures
  • This field is for validation purposes and should be left unchanged.
Cliquez ici pour consulter les offres d'emploi.
Composez le 1 877 289-3997

Quand il est temps de discuter de l’avenir

Written by: Dunham

Plusieurs étapes de notre vie sont accompagnées d’un entretien ou d’une conversation particulière. Ces conversations informelles sont abordées de manière solennelle, parfois avec humour, presque toujours avec tendresse et occasionnellement avec nervosité. Elles ont lieu à l’aube d’un changement symbolisant une transition, comme au moment du passage à l’âge adulte ou à l’occasion d’une promotion, et parfois aussi lorsque les besoins changent.

Au moment de l’obtention de votre diplôme, vous avez peut-être reçu de sages conseils de vos parents qui y voyaient le début de votre nouvelle vie comme jeune adulte, au moment de votre mariage où l’union de deux personnes incite souvent les gens à donner des conseils sur la vie de couple, ou encore à l’occasion de la naissance d’un enfant, où parents et amis font peut-être part de conseils sur la façon d’élever les enfants. En pareils cas, le partage des connaissances et d’expériences antérieures est presque toujours bien intentionné. Les étapes clés de notre vie se mesurent souvent par ces moments émouvants.

Il y a cependant un sujet que personne ne tient à aborder ou auquel tout le monde préfère faire la sourde oreille. C’est le sujet qui porte sur la façon dont nous aimerions vivre nos années de retraite, sur l’endroit où nous comptons vivre, sur notre autonomie, nos finances, notre santé et notre bien-être. Ce sujet deviendra inévitable plus nos parents avanceront en âge et une fois que les problèmes potentiels seront plus nombreux. Il faudra discuter des options à envisager en cas de changement dans leur situation, leur santé et leur sécurité.

Cette conversation, contrairement à bon nombre des autres conversations qui se tiennent à des étapes clés de la vie, est souvent considérée comme une étape qui consiste à souligner la perte d’autonomie d’une personne, alors qu’en fait, elle vise tout le contraire. Cette conversation permet à vos parents de jouer un rôle actif dans la façon dont ils désirent vivre leur vieillesse. C’est une façon d’être proactif et non réactif. La discussion a pour but d’établir un plan et non de composer avec une crise.

Pour l’enfant adulte, ou le proche aidant, cette conversation permet de discuter de façon ouverte des souhaits d’un parent et à les respecter tout en étant réaliste quant au soutien que chacun des membres de la famille peut offrir. Personne n’aime utiliser le mot « fardeau » ni se sentir angoissé en situation de crise. La conversation permet à tous les proches concernés de comprendre ce qui motive les décisions, et le parent est rassuré s’il sait que ses proches seront en mesure de respecter ses souhaits. Au cours de cette discussion, chacun apprend les rôles et les responsabilités qui lui reviennent dans l’exécution du plan envisagé.

Une conversation de cette nature devrait idéalement avoir lieu avant qu’une urgence ou une situation de crise ne survienne. Les émotions peuvent être vives, ce qui est normal, mais chacun doit pouvoir se sentir bien à l’aise. Il est recommandé d’avoir un entretien préalable afin de convenir du moment de la discussion, de manière à permettre à chacun de rassembler et d’organiser ses idées de son mieux.

Par où commencer?

Voici quelques conseils pour vous aider à vous préparer et quelques sujets que vous pourriez aborder :

  1. Choisissez un milieu neutre et confortable. De nombreux renseignements personnels y seront discutés, alors évitez un endroit public. La discussion sera remplie d’émotions, alors un milieu familial conviendrait peut-être mieux.
  2. Travaillez ensemble. Invitez les membres concernés de la famille immédiate pour que tout le monde soit sur la même longueur d’onde.
  3. Soulignez que votre rôle consiste à défendre les intérêts de vos parents. Ce que vous faites vise à rassurer vos parents et les autres membres de la famille. En étant proactif, vous veillez à ce que leurs souhaits soient respectés, et si jamais vos parents ne sont plus capables de prendre des décisions, les proches désignés pourront prendre ces décisions en toute bonne conscience.
  4. Identifiez les préoccupations. Si vous avez remarqué que vos parents ont de la difficulté à accomplir certaines activités de la vie quotidienne, mentionnez-le. Discutez des options, faites part de vos préoccupations, puis suggérez des solutions de façon ferme et positive. Veillez à bien tenir compte de leurs préférences.
  5. Demandez-leur comment ils se sentent, s’ils sont aptes à conduire et à s’occuper de l’entretien de la maison, et s’ils prennent bien soin d’eux-mêmes?
  6. Discutez de la façon dont ils entrevoient leur avenir et comment ils envisagent de vivre leurs derniers jours. Il vaut mieux connaître leurs désirs avant qu’une situation critique ne survienne.
  7. Soyez clairs. Assurez-vous que tout le monde comprend les étapes suivantes de manière à pouvoir poursuivre la conversation et à examiner de manière plus approfondie les solutions proposées ou à les mettre en œuvre.

Sujets à aborder :

  1. Faites votre devoir. Identifiez tous les documents dont vous aurez besoin pendant la discussion. Voici une liste dont vous pourrez vous inspirer pour commencer :
    • Formulaire de procuration
    • Polices d’assurance (vie, résidentielle et maladie)
    • Documents essentiels (certificats de mariage et de naissance, et carte santé ou d’assurance maladie)
    • Renseignements bancaires
    • Documents de propriété (maison, chalet, véhicules)
    • Formulaire pour exécuteur testamentaire (pour un testament)
    • Document confirmant le statut d’ancien combattant (s’il y a lieu)
    • Directives médicales anticipées (testament de vie)
    • Liste des médicaments
    • Carte de donneur d’organes (s’il y a lieu)
  2. Discutez des soins à domicile, des soins de longue durée et de la vie en résidence. Comment vos parents envisagent-ils de vivre leurs années de retraite, et, en cas de maladie, quels soins s’attendent-ils à recevoir?
  3. Finances. Paient-ils les factures? Comment gèrent-ils leur argent?
  4. Santé. Est-ce qu’ils vont à leurs rendez-vous de suivi et prennent-ils leurs médicaments comme prescrits? Ont-ils eu des urgences dernièrement? Est-ce qu’ils font de l’exercice?
  5. Santé cognitive. Sont-ils en mesure de sortir et de faire des activités? Sont-ils capables de tenir une conversation? Leur jugement est-il bon? Qu’en est-il de leur humeur? Est-ce qu’ils dorment bien? Est-ce qu’ils socialisent?
  6. Santé mentale. Bonnes capacités d’adaptation? Déprimés? Oublis fréquents?
  7. Vie quotidienne. Vos parents sont-ils encore capables de faire leur toilette et de prendre un bain sans aide? Est-ce qu’ils arrivent encore à s’habiller? Ont-ils de la difficulté à aller à la toilette? Ont-ils une alimentation équilibrée?

Cet entretien délicat est l’occasion pour chacun de faire le bilan de sa propre santé et de son propre bien-être, et de passer en revue ses objectifs de retraite et des soins qu’il désire recevoir à la fin de sa vie.

La prestation de soins est une tâche qui peut être très exigeante. Nous offrons des consultations gratuites à domicile pour nos deux services de santé à domicile.

Share this article:Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedIn
Pour en savoir plus sur les services de Bayshore
Appelez-nous : 1-877-289-3997 Envoyez-nous un courriel : clientservice@bayshore.ca