Composez le 1 877 289-3997
+-
Nous joindre 
Laissez-nous vous aider!
1-877-289-3997
  • Réponse dans les 24 heures
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Cliquez ici pour consulter les offres d'emploi.
Composez le 1 877 289-3997

Vieillir seul : Comment les aînés esseulés peuvent se préparer à l’avenir

Written by: Dunham

L’expression « aînés esseulés » désigne les aînés qui vivent seuls dans la collectivité, sans partenaire ni enfants ou d’autres personnes qui les soutiennent ou s’occupent d’eux. Ces aînés peuvent également être isolés socialement ou physiquement, ce qui accroît leur vulnérabilité.

Le nombre d’aînés esseulés devrait augmenter à mesure que la population canadienne vieillit. D’après Statistique Canada, le nombre de personnes de plus de 65 ans a augmenté de 20 % depuis 2011 pour atteindre 5,9 millions, et les personnes âgées pourraient représenter 23 % de la population d’ici 2031.

Une étude américaine[1], publiée en 2016 dans la revue Current Gerontology and Geriatrics Research, dresse un tableau alarmant de la situation à venir. La docteure Maria T. Carney, chef de médecine gériatrique et palliative chez Northwell Health à New York, et ses collègues ont constaté que près de 25 % des aînés américains risquaient de vieillir seuls. Dans leur article Elder Orphans Hiding in Plain Sight : A Growing Vulnerable Population, ils soulignent également que les gens vivent plus longtemps et vieillissent de plus en plus seuls avec de multiples maladies chroniques.

Jusqu’à maintenant, peu de recherches ont été effectuées sur les aînés esseulés et sur les répercussions que leur augmentation peut avoir sur le système de santé, la politique en matière de santé et la société en général. « Le premier défi qui se pose consiste à sensibiliser les gens au fait que ces aînés forment une population vulnérable », a déclaré la docteure Carney à l’émission Canada AM de la chaîne CTV[2].

Vieillir seul : les répercussions sur la santé

Souvent, les aînés se rendent compte trop tard que leurs capacités ont diminué et qu’ils manquent de soutien. Ils peuvent avoir de la difficulté à accomplir les activités de la vie quotidienne. Ils sont peut-être incapables d’accéder aux soins et aux services dont ils ont besoin, ce qui entraîne des problèmes de santé évitables, une mobilité réduite, une détresse psychologique et une qualité de vie moindre. Les aînés esseulés risquent également de souffrir davantage de solitude et d’isolement social, et de perdre leur capacité à prendre des décisions.

Sans soutien, les aînés peuvent se retrouver dans des situations désespérées et tragiques. En 2015, l’histoire d’un aîné esseulé a fait la une des journaux : un homme de 81 ans atteint de cancer en Caroline du Nord a composé le 911 pour demander à quelqu’un de lui apporter de la nourriture.

Protégez-vous et protégez les personnes qui vous sont chères

Les aînés célibataires risquent de vieillir seuls, mais cela peut aussi arriver aux aînés mariés et à ceux qui ont des enfants. Les circonstances et les relations changent. Qu’arrivera-t-il si l’un des conjoints meurt, ou si les parents vivent plus longtemps que leurs enfants? Et si les enfants adultes sont incapables ou refusent d’aider?

Les personnes âgées peuvent se préparer à l’avenir en pensant au soutien et aux ressources dont ils disposent, à ce dont ils ont besoin et où ils pourraient habiter (ce qui inclut des facteurs comme les coûts et la proximité de la famille et des soins médicaux). Si vous êtes une personne âgée, faites connaître vos désirs aux membres de votre famille, à vos amis et aux professionnels de la santé. Établissez des procurations pour les soins de santé, les questions financières et vos biens si jamais quelqu’un d’autre doit prendre des décisions pour vous.

Vous voudrez peut-être aussi examiner les ressources offertes aux aînés dans votre secteur, y compris les services gouvernementaux, les programmes de votre centre communautaire, les programmes organisés par des bénévoles (comme la Popote roulante) et les services de santé à domicile (comme les soins personnels, les services d’accompagnement et les services d’entretien ménager).

Si vous êtes bien préparé, vous ne serez pas complètement pris au dépourvu en cas d’urgence médicale ou de perte soudaine de soutien.

Pour savoir comment Soins à domicile Bayshore aide les aînés à vivre de façon autonome, appelez-nous au 1 877 289-3997 ou envoyez-nous un courriel à clientservice@bayshore.ca.

Ressources supplémentaires

Planification préalable des soins[3]
Ce site canadien donne des renseignements sur la planification préalable des soins. Utilisez les manuels et les guides interactifs qui sont offerts gratuitement en ligne pour faire un plan. Vous pouvez le télécharger et le remettre à d’autres personnes.

Carol Marak[4]
Lisez les articles de blogue publiés par l’Américaine Carole Marak, la représentante des aînés esseulés, qui cherche à sensibiliser la population aux questions se rapportant à ces aînés aux États-Unis, dans le blogue « Post 50 » du Huffington Post. Carole Marak est également rédactrice en chef du site SeniorCare.com[5].

Communautés en ligne
Vous trouverez des articles utiles sur des sites Web pour aînés, comme Elder Orphan[6], Sixty+Me[7] et 70Candles[8] en anglais ou Espaces50+[9], RIAQ[10] (Réseau Internet d’information des aînées et aînés du Québec) et Le Bel Âge[11] en français.

Share this article:Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Share on LinkedIn
Linkedin
Pour en savoir plus sur les services de Bayshore
Appelez-nous : 1-877-289-3997 Envoyez-nous un courriel : clientservice@bayshore.ca