Compendre le cancer de la langue

Bayshore | | Blog

Le cancer de la langue est un type de cancer de la cavité buccale qui se forme sur les deux tiers antérieurs de la langue. Le cancer qui se forme sur le tiers postérieur de la langue est considéré comme un cancer de la tête et du cou.

Le cancer de la langue prend naissance en général dans les cellules squameuses ou les cellules minces et plates à la surface de la langue. Les cellules de la langue subissent parfois des changements et cessent de se développer ou de se comporter normalement. Le cancer de la langue apparaît lorsque les cellules acquièrent une mutation génétique qui les amène à se diviser et à proliférer de manière anarchique.

Prévalence/incidence

Étant donné que la langue est très sensible et que les deux tiers antérieurs sont visibles, le cancer de la langue est presque toujours décelé de façon précoce, lorsque la guérison est très probable.

Le taux de survie relative après cinq ans pour le cancer de la langue est de 78 %. On estime que 2 900 hommes et 1 400 femmes reçoivent chaque année un diagnostic de cancer de la cavité buccale au Canada.

Causes et facteurs de risque

Le cancer de la langue est plus fréquent après 40 ans, même s’il peut toucher des personnes plus jeunes. Il est deux fois plus fréquent chez les hommes.

Le cancer de la langue est également l’un des quinze cancers causés par le tabagisme. Une personne qui fume a cinq fois plus de chances de développer la maladie que les personnes qui ne fument pas. Une consommation excessive d’alcool augmente également le risque d’une personne de développer ce cancer au cours de sa vie. Les virus du papillome humain (VPH) VPH16 et 18 augmentent le risque d’une personne de développer un cancer de la langue. De plus, les hommes afro-américains sont plus à risque que les hommes de race blanche.

Dépistage

Il n’existe pas de test de dépistage standard pour le cancer de la langue. Les patients qui présentent un mal de gorge persistant, des lésions, des plaies visibles ou une douleur au niveau de la mâchoire ou de la langue, ou qui ont de la difficulté à avaler devraient en discuter avec leur médecin. Un dépistage précoce du cancer de la langue augmente les chances de guérison.

Symptômes généraux

Les symptômes généraux peuvent souvent être confondus avec ceux d’un rhume ou d’une plaie dans la bouche qui ne guérissent pas. D’autres symptômes incluent une douleur persistante à la langue ou à la mâchoire, une masse ou l’épaississement d’une joue, une tache blanche ou rouge sur les gencives, la langue, les amygdales ou les muqueuses de la bouche, un mal de gorge persistant ou une sensation d’avoir quelque chose de pris dans la gorge, de la difficulté à avaler ou à mâcher, et de la difficulté à bouger la mâchoire ou la langue.

Types et pronostic

Le carcinome épidermoïde est le type de cancer de la langue le plus fréquent. Les cellules squameuses sont des cellules minces et plates qui tapissent la bouche et d’autres organes. Il existe deux types de cancer de la langue : le cancer de la langue qui se forme dans les deux tiers antérieurs de la langue, et le cancer à la base de langue qui est considéré comme un cancer de la tête et du cou. Plusieurs types de cancer se développent dans la langue, mais le carcinome épidermoïde est le plus fréquent.

Diagnostic et examens médicaux

Pour poser un diagnostic, le médecin établira une anamnèse et posera des questions sur les symptômes. Il examinera la langue et le cou du patient, et se servira d’un miroir à manche long pour examiner la gorge.

Les autres examens pouvant être effectués incluent des radiographies de la bouche et de la langue, y compris des tomodensitogrammes (TDM) et des tomographies par émission de positrons (TEP). Une biopsie est le meilleur moyen pour confirmer ou infirmer un diagnostic de cancer de la langue. Au cours d’une biopsie, un petit échantillon de tissu est prélevé sur la tumeur et envoyé à un laboratoire pour analyse. La biopsie peut se faire selon trois techniques différentes : la biopsie à l’aguille fine, la biopsie incisionnelle et la biopsie à l’emporte-pièce.

Traitement

Le cancer de la langue nécessite une intervention chirurgicale, des séances de radiothérapie ou de chimiothérapie, ou encore des traitements ciblés selon le type et le stade de la maladie.

L’ablation de la tumeur est un type de chirurgie au cours de laquelle la totalité de la tumeur est enlevée de la langue. Il est préférable d’utiliser dans la mesure du possible des techniques chirurgicales moins invasives.

D’importantes doses de radiation peuvent être administrées avec une extrême précision. Cette technique permet d’épargner les tissus sains, de diminuer la durée de l’intervention et d’accélérer le rétablissement.

La chimiothérapie est souvent associée à la radiothérapie. On peut y avoir recours si le cancer de la langue s’est propagé dans les ganglions lymphatiques voisins. Différents agents chimiothérapeutiques peuvent être utilisés à différents stades pour diminuer la possibilité de résistance aux médicaments ou y remédier une fois qu’elle se présente.

La pharmacothérapie ciblée empêche la croissance des cellules cancéreuses de la langue à un niveau moléculaire. Ce traitement est souvent associé à la chimiothérapie ou la radiothérapie.

Sources

Société canadienne du cancer 
Société canadienne du cancer 
Global News (en anglais seulement)
Association dentaire canadienne
Cancer Treatment Centers of America (en anglais seulement)
American Cancer Society (en anglais seulement)
Cedars-Sinai (en anglais seulement)

Originalement publié par CAREpath, une division de Soins de santé Bayshore, en date du 12 octobre 2017