Déshydratation : les risques augmentent avec l’âge

Bayshore | | Blogue

Comme nous le savons tous, les grandes chaleurs estivales augmentent les risques de déshydratation. Cependant, ce que plusieurs ignorent, c’est que la déshydratation est un problème éprouvé fréquemment par les aînés, même lorsqu’il ne fait pas chaud dehors.

En général, le corps des jeunes adultes est constitué de 55 à 60 % d’eau. Lorsque nous vieillissons, ce pourcentage diminue et se situe plutôt aux alentours de 50 à 55 %. De plus, avec l’âge, le taux de gras corporel augmente. Un pourcentage plus bas de liquide dans le corps, une capacité réduite de l’organisme à conserver l’eau et une sensation de soif moins intense sont tous des facteurs qui font en sorte que les personnes âgées sont plus susceptibles d’être déshydratées. (On parle de déshydratation lorsqu’une personne perd plus de liquide qu’elle en consomme.)

Déshydratation chez les aînés : facteurs de risque

C’est un fait : n’importe qui peut être déshydraté. Mais voici quelques causes possibles à garder à l’esprit si vous — ou l’un de vos proches — êtes un adulte plus âgé :

  • Diabète : un taux élevé de sucre peut faire en sorte qu’une personne urine davantage et perde donc plus de liquide;
  • Maladies chroniques (comme les maladies rénales) : des reins en bonne santé font en sorte que l’urine soit plus concentrée, ce qui contribue à diminuer la perte d’eau lorsque le corps est déshydraté;
  • Démence : les personnes atteintes de démence peuvent parfois oublier de boire, ne pas réaliser qu’elles ont soif ou avoir de la difficulté à avaler quoi que ce soit;
  • Médicaments : certains médicaments font en sorte qu’une personne urine davantage, comme ceux qui sont prescrits contre l’hypertension;
  • Maladies mineures (comme un rhume ou un mal de gorge) : nous avons tendance à manger ou à boire moins lorsque nous ne nous sentons pas bien, ce qui peut avoir un impact sur la quantité de liquide ingérée;
  • Diarrhée et vomissements;
  • Fièvre;
  • Problèmes de mobilité : ces problèmes peuvent faire en sorte qu’il est difficile d’aller chercher un verre d’eau par soi-même, par exemple;
  • Transpiration excessive.

Comment prévenir la déshydratation

La meilleure façon de prévenir la déshydratation : boire une grande quantité de liquide et consommer des fruits et des légumes qui contiennent beaucoup d’eau, comme les pommes, les oranges, les raisins, les melons d’eau et les concombres.

On recommande aux personnes âgées de consommer au moins 1,7 litre de liquide chaque jour (graduellement sur une période de 24 heures).

Autres facteurs à prendre en considération :

  • Buvez plus de liquide par temps chaud et lorsque vous devez faire des efforts.
  • Assurez-vous de boire beaucoup d’eau si vous faites de la fièvre, si vous êtes pris de vomissements ou si vous êtes affligé de la diarrhée.
  • Manger des fruits ou de la soupe afin d’augmenter votre apport quotidien en eau.
  • Buvez de l’eau ou un autre liquide même si vous ne ressentez pas la soif.

Astuces pour les fournisseurs de soins et les aidants

Si vous prenez soin d’un être cher âgé, voici quelques moyens que vous pouvez mettre en place pour éviter qu’il se déshydrate :

  • Offrez-lui des boissons santé et de l’eau tout au long de la journée en fonction d’un horaire bien précis.
  • Proposez-lui les boissons qu’il préfère. Le thé est une bonne option, mais la tisane est un meilleur choix.
  • Ne vous attendez pas à ce qu’il boive une grande quantité de liquide d’un seul coup. Encouragez-le à boire de plus petites quantités de liquide plus souvent.
  • Proposez-lui d’utiliser une paille pour boire si cela lui facilite la tâche.
  • Laissez une bouteille d’eau à côté de son lit ou de sa chaise.
  • Assurez-vous de répondre à toute préoccupation liée à l’incontinence qui peut faire en sorte que votre proche âgé ait peur de boire plus souvent.
  • Aidez-le à se rendre à la salle de bain en suivant un horaire régulier.
  • Faites le suivi de sa consommation quotidienne de liquide.
  • Assurez-vous qu’il consomme plus de liquide lorsqu’il fait chaud ou quand il est malade.

Apprendre à reconnaître les signes de déshydratation

Afin de pouvoir prendre les mesures nécessaires pour traiter la déshydratation rapidement, il est important que vous sachiez reconnaître les différents signes.

Déshydratation peu sévère ou modérée :

  • Soif;
  • Bouche sèche ou pâteuse;
  • Diminution du nombre de fois où la personne âgée urine;
  • Urine d’un jaune plus foncé;
  • Peau pâle et fraîche;
  • Mal de tête;
  • Contractions musculaires.

Déshydratation sévère :

  • Absence d’urine/urine d’un jaune très foncé ou de couleur ambre;
  • Peau sèche et ratatinée;
  • Irritabilité ou confusion;
  • Vertiges ou étourdissements;
  • Rythme cardiaque accéléré;
  • Respiration rapide;
  • Yeux qui semblent « enfoncés »;
  • Apathie;
  • État de choc;
  • Perte de connaissance ou délire.

Comment traiter la déshydratation

Si jamais vous remarquez des signes indiquant une déshydratation peu sévère ou modérée chez vous-même ou chez un proche âgé, voici quelques façons d’y remédier :

  • Boire des petites gorgées d’eau ou sucer un glaçon.
  • Boire une boisson sportive qui contient des électrolytes.
  • Éviter de prendre des comprimés de sodium.
  • Discuter avec votre fournisseur de soins médicaux pour savoir quoi manger en cas de diarrhée.

En cas de déshydratation plus sévère, appelez votre fournisseur de soins de santé ou allez à l’urgence.

Lorsqu’il est question de personnes âgées qui ont besoin d’aide pour accomplir les activités de la vie quotidienne (y compris du soutien pour rester en bonne santé et hydraté), les fournisseurs de soins de Bayshore peuvent vous aider. Trouvez un établissement de Soins de santé Bayshore près de chez vous et demandez dès aujourd’hui une consultation gratuite à domicile.

Sources

Mayo Clinic
Medline Plus
Better Health While Aging
The Journal of Nutrition, Health and Aging