N’importe où et partout : l’ergothérapie pendant la COVID-19

Bayshore | | Blogue

 

Octobre est le mois de l’ergothérapie, une occasion pour célébrer la profession et la faire connaître au grand public. Pour vous expliquer la façon dont les ergothérapeutes aident les Canadiens à surmonter divers problèmes de santé, nous avons demandé à Andrea De Petrillo, ergothérapeute principale chez Réadaptation Bayshore, de nous parler de son travail.

Q : En quoi consiste l’ergothérapie?

R : Les ergothérapeutes aident des personnes de tout âge, des nourrissons aux personnes âgées, à surmonter des problèmes physiques, émotionnels et cognitifs, et à trouver de nouvelles façons de participer dans leurs activités quotidiennes. Nous travaillons n’importe où et partout : dans les écoles, les hôpitaux, les établissements de soins de longue durée et les milieux de travail, ainsi qu’au domicile des clients. Et nous abordons chaque client de manière holistique, c’est-à-dire nous le traitons dans son ensemble, dans son milieu et ses activités, ce qui ne veut pas nécessairement dire son travail, et nous examinons toute activité qu’il souhaite faire, mais qui lui pose des problèmes. Nous évaluons la façon dont ces trois aspects pourraient être modifiés afin d’aider une personne à mieux fonctionner sur les plans cognitif, émotionnel ou mental, et physique.

Q : Pourriez-vous nous parler de votre travail?

R : J’exerce la profession d’ergothérapeute depuis presque 14 ans, dont les trois dernières chez Bayshore. Je travaille auprès de personnes qui ont des problèmes physiques, cognitifs ou mentaux, et des personnes qui ont subi des blessures ou des traumatismes crâniens dans des accidents de la route. J’aide également des gens à se préparer à retourner au travail. Je travaille la plupart du temps en milieu communautaire, au domicile des gens ou dans leur milieu de travail, quel qu’il soit – dans une boulangerie, un bureau ou un entrepôt. Je les aide à accomplir des tâches quotidiennes et des tâches liées à leur travail, et je leur montre des stratégies pour les faire de manière plus sécuritaire. Les ergothérapeutes sont très impliqués dans la vie des gens et leurs moyens de subsistance. Nous examinons vraiment dans les moindres détails la façon dont ils accomplissent leurs tâches, et nous les aidons à surmonter les difficultés qu’ils rencontrent afin d’optimiser leur qualité de vie.

Q : Avez-vous adapté l’exercice de votre profession pendant la pandémie de la COVID-19?

R : Nous avons opté très rapidement pour la vidéoconférence en ligne. Les tout premiers jours de la pandémie ont été particulièrement difficiles, parce que beaucoup de gens ne pouvaient plus se rendre à leur clinique ni à leurs rendez-vous dans les hôpitaux, et ils n’avaient plus accès à d’autres services communautaires ni à des groupes d’entraide. Les gens se sont retrouvés très isolés chez eux et de nombreuses personnes qui se débrouillaient bien grâce aux services de soutien communautaire, régressaient soudainement et étaient confrontés à de graves problèmes de santé mentale. Grâce à la technologie, nous pouvons rejoindre les gens chez eux et les aider à poursuivre leur thérapie comme ils le peuvent. Rejoindre les gens de façon virtuelle était crucial pour les aider à rester en sécurité et à reprendre du mieux. Il était important pour nous de le faire et de le faire rapidement.

Q : Quelles difficultés rencontrez-vous lors d’une thérapie virtuelle?

R : Tout le monde n’a pas la technologie nécessaire, mais pour les personnes qui l’ont, ça fonctionne vraiment très bien. Les bienfaits de la thérapie virtuelle surpassent certainement les difficultés. Grâce à la vidéoconférence, je peux continuer à voir les gens chez eux, avec l’aide d’une autre personne qui tient la caméra. Je peux faire le tour de leur domicile, je peux les regarder lorsqu’ils empruntent les escaliers, utilisent la cuisine, la salle de bain, etc. Chez Bayshore, nous avons fait des choses merveilleuses, nous avons envoyé par exemple une de nos assistantes en réadaptation ou une de nos préposées aux services de soutien à la personne au domicile d’un client – en portant évidemment l’équipement de protection individuelle nécessaire – pour m’aider à effectuer une visite virtuelle. Elles facilitent le tournage de la vidéo, et prennent les mesures nécessaires au domicile, comme pour un fauteuil roulant ou une marchette, et elles me tiennent au courant de l’évolution de l’état du client. Des proches nous ont aidés, tout comme les fournisseurs d’équipement. C’est vraiment un travail d’équipe! Cette approche a été utile non seulement pendant la COVID-19, mais c’est quelque chose que nous faisions déjà depuis des années pour les clients qui habitent dans des régions rurales ou nordiques où nous ne pouvons pas nous rendre.

Q : Que pensent vos clients de la thérapie virtuelle?

R : Bon nombre d’entre eux sont vraiment reconnaissants des services que nous offrons de cette façon. De nombreuses personnes se sentaient très inquiètes et seules lorsque les services dans les hôpitaux, les groupes d’entraide et les thérapies ont été mis sur pause. Elles sont heureuses de voir quelqu’un une fois par semaine et de pouvoir lui parler, une personne qui s’enquiert de leur santé.

Q : Avez-vous des conseils à donner aux personnes qui ont des problèmes pendant la pandémie?

R : Certainement, demandez de l’aide. Trouvez une ou un ergothérapeute par l’intermédiaire de l’ordre des ergothérapeutes de votre province (comme l’Ordre des ergothérapeutes de l’Ontario ou l’Ordre des ergothérapeutes du Québec). Renseignez-vous auprès de votre autorité locale de la santé sur les services pris en charge par le gouvernement ou prenez le téléphone et appelez Soins à domicile Bayshore ou Réadaptation Bayshore. Défendez vos droits. De l’aide existe.

Lisez les conseils d’Andrea pour créer un espace de bureau à domicile ergonomique.

Renseignez-vous sur les services d’ergothérapie de Réadaptation Bayshore ou appelez-nous au 1 877 289-3997.