La sieste : peut-on vraiment abuser d’une bonne chose?

Bayshore | | Blogue

Pour bon nombre de personnes, faire une sieste l’après-midi est l’un des plus grands plaisirs de la vie. Un petit brin de sommeil peut vous aider à vous sentir détendu, revigoré et plus alerte. Il n’est pas étonnant que les gens profitent d’une sieste quotidienne après le lunch dans de nombreuses cultures partout dans le monde!

Faire une sieste est une habitude courante chez les personnes âgées. Notre niveau d’énergie baisse naturellement lorsque nous prenons de l’âge. Bon nombre de personnes âgées ont également le sommeil léger, alors ils ne se reposent pas suffisamment la nuit. Et, contrairement à ce que tout le monde croit, les personnes âgées ont besoin d’autant de sommeil que les jeunes adultes, mais elles ont plus de difficulté à l’obtenir. Des problèmes de santé, une douleur chronique, les effets secondaires des médicaments et le fréquent besoin d’uriner – des problèmes courants chez les personnes âgées – s’accumulent et les empêchent d’avoir un sommeil de qualité.

Faire une sieste aide les personnes âgées qui ne dorment pas assez à rattraper leur dette de sommeil. Il est toutefois possible d’abuser de cette sieste, qui est une bonne chose en soi. Des siestes trop longues peuvent les rendre moroses ou léthargiques (une sensation appelée « inertie du sommeil »), et pourraient gêner leur sommeil nocturne. Quand les siestes deviennent-elles préoccupantes?

Quelle est la durée idéale d’une sieste? La réponse dépend de la personne à qui vous posez la question, mais les spécialistes recommandent en général de la garder courte : 10 à 30 minutes pour une sieste revitalisante, et deux heures tout au plus pour une sieste plus longue. Si elle dure plus longtemps, les personnes qui font la sieste risquent de ne pas dormir suffisamment la nuit (au moins six heures).

Une étude observationnelle, publiée dans le Journal of the American Geriatrics Society en 2017, a révélé qu’une sieste d’une heure est idéale pour stimuler le rendement cognitif chez les personnes âgées. Les chercheurs ont analysé les données de près de 3000 adultes en Chine ayant passé des tests destinés à évaluer la mémoire, l’attention et les aptitudes visuospatiales. Ceux qui avaient l’habitude de prendre des siestes de durée moyenne (30 à 90 minutes) après le lunch avaient de meilleurs résultats que ceux qui faisaient de courtes siestes ou des siestes plus longues ou qui n’en faisaient aucune.

Quel est le meilleur moment pour faire la sieste? Pour la plupart des gens, c’est l’après-midi, le moment qui coïncide avec la baisse naturelle d’énergie après le lunch.

Passer sa vie à dormir

Faire une sieste peut avoir des bienfaits, mais si une personne âgée s’endort constamment, il pourrait y avoir un problème. Si une personne âgée passe sa journée à dormir, les raisons peuvent en être multiples, et il est important de trouver ce qui se passe. Consultez un médecin au besoin.

Parfois, les personnes âgées s’endorment parce qu’elles s’ennuient, peut-être qu’elles ne sont pas assez stimulées, ou qu’elles sont isolées socialement ou incapables de participer à des activités et des sorties à cause de leur santé ou de problèmes de mobilité. N’ignorez pas l’ennui chez une personne âgée qui vous est chère – elle pourrait être un signe avant-coureur d’une qualité de vie globale moindre.

Certains problèmes de santé peuvent causer de la fatigue et des troubles du sommeil, y compris la dépression et d’autres problèmes de santé mentale. Un faible niveau d’énergie peut également être causé par le diabète ou un problème de thyroïde. L’apnée du sommeil (un trouble qui gêne la respiration d’une personne pendant son sommeil) peut rendre la personne qui en souffre fatiguée, somnolente et irritable, et causer d’autres problèmes de santé.

Les troubles du sommeil sont courants chez les personnes atteintes de démence ou de troubles cognitifs. La somnolence est également un effet secondaire de bon nombre de médicaments. De mauvaises habitudes alimentaires et la consommation excessive d’alcool peuvent également expliquer le fait qu’une personne dort trop pendant la journée.

Si une personne dort trop, elle a moins de temps pour faire des activités et être en contact avec les gens. Si vous vous préoccupez de votre propre routine de sommeil ou de celle d’une personne âgée qui vous est chère, consultez un médecin.

Vous êtes fatigué de vous sentir fatigué?

Pour mieux dormir la nuit, adoptez les saines habitudes suivantes :

  • Adoptez et respectez une routine. Régler votre réveil et vous lever à la même heure tous les jours – même les fins de semaine – peuvent vous aider ou aider votre être cher à maintenir de saines habitudes de sommeil.
  • Restez actif. L’activité physique, la stimulation intellectuelle et l’interaction sociale sont toutes importantes pour préserver la qualité de vie d’une personne. Des activités sécuritaires et agréables, comme des promenades, des mots croisés ou passer du temps avec des amis, peuvent vous aider ou aider la personne âgée qui vous est chère à rester active et occupée pendant la journée. S’il vous est difficile de sortir, une ou un préposé ou un homme ou une dame de compagnie peut venir vous tenir compagnie et faire un brin de causette avec vous.
  •  Éteignez les appareils. À mesure que l’heure de se coucher approche, évitez les lumières vives et gardez le téléviseur, l’ordinateur et les appareils mobiles éteints.
  • Faites attention aux aliments et aux boissons. Évitez de consommer un gros repas avant d’aller vous coucher. Évitez la caféine, qui se trouve dans le thé, le café (même décaféiné), le chocolat et les aliments aromatisés au chocolat tard dans l’après-midi et le soir. Évitez de boire de l’alcool avant de vous coucher (l’alcool pourrait vous rendre somnolent, mais pourrait aussi vous réveiller au milieu de la nuit). Buvez moins pendant la soirée pour éviter de devoir aller à la toilette.
  • Détendez-vous avant de vous coucher. Créez une routine qui vous aide à vous détendre. Essayez par exemple de prendre un bain chaud, de lire un livre ou de méditer pour calmer votre esprit.
  • Créez un milieu qui invite au sommeil. Votre chambre à coucher devrait être tranquille, fraîche et obscure. S’il y a trop de lumière, songez à porter un masque de sommeil ou à installer des rideaux assombrissants

L’activité physique et la stimulation intellectuelle pendant la journée peuvent contribuer à une bonne nuit de sommeil. Si vous ou un être cher aimeriez avoir de la compagnie et jouir d’un mode de vie plus actif, communiquez avec Soins à domicile Bayshore.