Sclérose en plaques

Près de 100 000 Canadiens vivent avec la sclérose en plaques (SP), une maladie imprévisible qui touche le système nerveux central (cerveau et moelle épinière).

On croit que la SP est une maladie de nature auto-immune, ce qui veut dire que le système immunitaire de l’organisme s’attaque à des cellules et à des tissus sains. Dans le cas de la SP, le système immunitaire s’attaque à la myéline, la gaine protectrice du système nerveux central. Il s’ensuit une inflammation et des lésions qui peuvent bloquer ou déformer la transmission de l’influx nerveux (messages) et provoquer une variété de symptômes.  La SP est le plus souvent diagnostiquée chez des personnes de 15 à 40 ans, mais elle peut se développer à tout âge. Elle touche trois fois plus de femmes que d’hommes.

La cause de la SP demeure inconnue. Les chercheurs explorent actuellement les facteurs génétiques, biologiques et environnementaux susceptibles de jouer un rôle, ainsi que les facteurs liés au mode de vie. Bien qu’il n’existe encore aucun remède pour la SP, la plupart des personnes atteintes ont une espérance de vie normale ou presque grâce à des médicaments modificateurs de l’évolution de la maladie et à une meilleure prise en charge des symptômes. Il y a d’ailleurs lieu d’être optimistes, car les travaux de recherche continuent à dévoiler les secrets de la SP.

Symptômes

Les symptômes varient selon les parties du système nerveux central qui sont touchées. Les symptômes d’une même personne peuvent également évoluer avec le temps. Les personnes atteintes de SP peuvent ressentir :

  • de la fatigue
  • des problèmes d’équilibre ou des étourdissements
  • des problèmes de coordination
  • de la faiblesse musculaire
  • des troubles sensoriels (engourdissement et picotements)
  • une sensibilité accrue à la chaleur
  • des problèmes visuels
  • de la spasticité
  • des tremblements
  • des troubles de la parole ou de la déglutition
  • de la douleur
  • des troubles sexuels
  • des troubles urinaires et intestinaux
  • des problèmes cognitifs, comme des troubles de la mémoire

Bon nombre de ces symptômes peuvent être traités à l’aide de médicaments, de traitements de réadaptation et d’aides à la mobilité, ou en modifiant le mode de vie.

Diagnostic

Il n’existe pas de test unique pour la SP. Les médecins tiennent compte des antécédents médicaux d’un patient et effectuent un examen neurologique ainsi que d’autres examens peut-être, comme une imagerie par résonance magnétique (IRM), pour trouver des signes de la maladie et éliminer d’autres problèmes de santé.

Il y a quatre formes de sclérose en plaques :

  • SP cyclique (poussées-rémissions) : Cette forme de SP alterne entre des rémissions et des poussées (crises ou attaques). Au cours des poussées, les symptômes existants peuvent s’aggraver et de nouveaux symptômes peuvent apparaître. Environ 85 % des personnes atteintes de SP reçoivent un diagnostic de SP cyclique.
  • SP progressive secondaire : Ce diagnostic est posé lorsque les symptômes de la SP cyclique s’aggravent et que les poussées et les rémissions se font moins précises. Selon la Société canadienne de la sclérose en plaques, environ la moitié des personnes atteintes de SP cyclique voient leurs symptômes s’aggraver au cours des 10 à 20 ans suivant le diagnostic.
  • SP progressive primaire : Dans ce type de SP, les symptômes s’aggravent progressivement dès le début, et les incapacités s’accumulent. Il peut y avoir des périodes stables ou une amélioration temporaire, mais aucune rémission. Environ 10 % des personnes atteintes de SP ont cette forme de la maladie.
  • SP progressive récurrente : C’est la forme la plus rare de SP qui touche environ 5 % des personnes atteintes. La maladie s’aggrave de façon continue dès le début, avec ou sans rémissions.

Traitements

Le traitement de la SP est individualisé et peut inclure différents types de médicaments. 

La prise en charge des poussées résorbe l’inflammation qui provoque les crises, en réduit la gravité et la durée, et empêche la formation de nouvelles lésions aux fibres nerveuses. Les médicaments modificateurs de l’évolution de la maladie, disponibles dans le cas de la SP cyclique ou de la SP progressive secondaire, peuvent en ralentir la progression et réduire les poussées. D’autres médicaments peuvent aider à soulager des symptômes comme la douleur ou la fatigue. (Consultez le site de la Société canadienne de la sclérose en plaques https://scleroseenplaques.ca/prise-en-charge-de-la-sp/traitements  pour en savoir plus sur les traitements.)

Certaines personnes atteintes de SP ont recours à la médecine complémentaire et parallèle (MCP); toutefois, l’emploi de ces traitements ne repose pas sur des recherches scientifiques. Il serait sage que les personnes atteintes de SP en discutent avec leurs médecins avant de les essayer.

Avantages d’un mode de vie sain

Bien qu’il n’existe pas encore de remède pour la SP, les personnes atteintes peuvent faire beaucoup pour améliorer leur bien-être en général.

  • Exercice : L’activité physique peut augmenter l’énergie, et améliorer l’équilibre et la fonction cognitive. Les adultes atteints de SP devraient consacrer 30 minutes, deux fois par semaine, à une activité aérobie d’intensité modérée et faire deux séances par semaine d’exercices de renforcement des grands groupes musculaires. La Société canadienne de la sclérose en plaques offre des ressources et des conseils https://scleroseenplaques.ca/soutien-et-services/programmes-et-services/activites-recreatives-et-sociales/activite-physique en ligne.
  • Alimentation : Adoptez un régime riche en légumes, fruits, grains entiers et poisson, et pauvre en sucre, sel et viande rouge (qui a été associée à des inflammations). Pour des conseils sur les choix alimentaires et la taille des portions, consultez le Guide alimentaire canadien http://hc-sc.gc.ca/fn-an/food-guide-aliment/index-fra.php ou parlez à une diététiste agréée. https://www.dietitians.ca/
  • Tabagisme : Le tabagisme risque d’accélérer l’évolution de la SP et de transformer la forme cyclique (poussées-rémissions) de la maladie en une forme progressive primaire. Consultez votre médecin pour vous aider à cesser de fumer et profitez des ressources gratuites disponibles (voir « Ressources supplémentaires »).
  • Santé mentale : Près de la moitié des personnes atteintes de SP peuvent souffrir de dépression clinique. Des médicaments et des services-conseils peuvent aider. Les groupes de soutien pour personnes atteintes de SP offrent également une aide vitale.

Bon nombre de personnes atteintes de SP trouvent la réadaptation utile, comme la physiothérapie, pour conserver ou améliorer leur mobilité et leurs fonctions physiques. Les orthophonistes peuvent aider les personnes ayant des troubles de la parole ou de la déglutition, et les professionnels de la santé mentale peuvent aider celles ayant des troubles cognitifs ou de l’humeur.

Bayshore est heureuse de fournir de l’information sur la santé à ses clients, à leur famille et à leurs proches aidants. Les renseignements fournis ne sont pas des conseils et ne doivent pas être traités comme tels. Pour en savoir plus sur la sclérose en plaques, veuillez consulter votre médecin.

Ressources Additionnelles

Société canadienne de la sclérose en plaques
https://scleroseenplaques.ca/
1 800 268-7582
C’est la meilleure ressource pour obtenir des renseignements à jour sur la SP. Consultez le site Web pour obtenir du soutien et des services, des directives sur l’activité physique, ainsi que des nouvelles sur la recherche. Vous y trouverez aussi des façons de vous impliquer.

The Lung Association: Quit Now
http://quitnow.ca
(en anglais seulement)
Créez un plan pour cesser de fumer, consultez un conseiller en abandon du tabagisme et trouvez d’autres ressources utiles sur ce site.

j’Arrête
http://www.jarrete.qc.ca/

Société canadienne du cancer : Téléassistance pour fumeurs
http://smokershelpline.ca/fr/home smokershelpline.ca
1 877 513-5333
Outils personnalisés et gratuits pour aider les fumeurs à cesser de fumer.

Santé Canada : Produits de santé naturels et sans ordonnance
http://hc-sc.gc.ca/dhp-mps/prodnatur/index-fra.php
Renseignez-vous sur le Règlement canadien sur les produits de santé naturels, incluant les plantes médicinales, les suppléments de vitamines et de minéraux, les remèdes traditionnels et homéopathiques, les probiotiques et les enzymes.

Need More Information

Besoin de plus d'informations?

Foire aux
questions

Nous joindre
E-Newsletter FR

Les soins prodigués étaient une expérience unique, et je doute que quelques cases cochées (sur un formulaire) soient suffisantes pour exprimer la profonde reconnaissance de notre famille pour les soins sincères, le respect et l’amour témoignés à l’égard de ma sœur et de ses proches. Je ne louerai jamais assez les directrices qui se sont dépassées et ont fait plus que ce qui était prévu dans leurs tâches pour faire des appels pour ma sœur lorsqu’il était difficile de trouver une soignante pour le lendemain.

Client de Smiths Falls, Ontario