Diabète

Le diabète est une maladie chronique qui touche des millions de Canadiens. Si vous ou un être cher avez reçu un diagnostic de diabète, il est important d’apprendre à bien la gérer.

Le diabète est causé par un manque d’insuline dans l’organisme. L’insuline est une hormone produite par le pancréas, un organe de l’appareil digestif. Normalement, l’insuline contrôle la quantité de glucose (sucre) dans notre sang en aidant les cellules à la transformer en énergie ou à l’emmagasiner comme des graisses. Les personnes diabétiques n’arrivent pas à produire de l’insuline ou ne peuvent pas utiliser adéquatement l’insuline produite par leur organisme, ce qui fait augmenter le taux de glucose dans leur sang et risque par conséquent d’endommager les vaisseaux sanguins, les nerfs et les organes.

Il est primordial de contrôler le taux de glucose dans le sang pour bien vivre avec le diabète et éviter des complications comme l’insuffisance rénale, les maladies du cœur, la rétinopathie diabétique (lésions oculaires) et la neuropathie périphérique diabétique (endommagement des nerfs). Le diabète peut causer de graves complications s’il n’est pas traité et géré adéquatement.

Types de diabète

Diabète de type 1 : L’organisme ne produit aucune insuline ou en produit très peu. Le diabète de type 1 se développe généralement pendant l’enfance ou l’adolescence, mais peut aussi se développer à l’âge adulte. Ce type de diabète est toujours traité avec de l’insuline.

Diabète de type 2 : L’organisme ne peut pas utiliser adéquatement l’insuline qu’il produit ou ne produit pas assez d’insuline. Le glucose s’accumule alors dans le sang au lieu d’être utilisé comme source d’énergie. Le diabète de type 2 se développe le plus souvent à l’âge adulte, mais les enfants peuvent également être touchés. Compte tenu de la gravité du diabète de type 2, il est possible de le maîtriser par l’activité physique et un régime alimentaire. La prise de médicaments ou d’insuline peut également être nécessaire pour contrôler la glycémie (taux de glucose dans le sang) plus efficacement. Environ 90 % des personnes diabétiques ont un diabète de type 2.

Diabète de grossesse ou gestationnel : Il s’agit d’un type de diabète temporaire qui touche un petit nombre (environ 3 à 5 %) de femmes enceintes. Ce diabète se manifeste en général pendant le troisième trimestre de la grossesse et disparaît après l’accouchement.

Qu’est-ce que le prédiabète?

Des millions de Canadiens souffrent de ce qu’on appelle le prédiabète : leur taux de glucose dans le sang est plus élevé que la normale, mais pas suffisamment pour établir un diagnostic de diabète de type 2. Près de la moitié des personnes prédiabétiques développent un diabète de type 2.

Symptômes du diabète

D’après Diabetes Canada, de nombreux symptômes courants sont associés au diabète :

  • soif inhabituelle
  • mictions fréquentes
  • gain ou perte de poids
  • fatigue extrême
  • vision floue
  • infections fréquentes ou récurrentes
  • guérison lente des coupures et des ecchymoses
  • picotements ou engourdissements des mains ou des pieds
  • pour les hommes, difficulté à avoir ou à maintenir une érection.

Si vous remarquez l’un ou l’autre de ces symptômes, consultez votre médecin. Les personnes atteintes d’un diabète de type 2 ne présentent pas toutes des symptômes. Si vous êtes âgé de 40 ans ou plus, renseignez-vous auprès de votre médecin sur les tests de dépistage du diabète, particulièrement si vous présentez un ou plusieurs des facteurs de risque ci-dessous.

Facteurs de risque

Les facteurs de risque pour le diabète varient. Le diabète de type 1 est reconnu comme étant héréditaire, toutefois d’autres facteurs inconnus à l’heure actuelle peuvent jouer un rôle.

Il existe bon nombre de facteurs de risque pour le diabète de type 2. D’après Diabetes Canada, ces facteurs sont les suivants :

  • diabète chez un parent, un frère ou une sœur;
  • appartenance à un groupe à risque élevé (d’origine autochtone, latino-américaine, sud-asiatique, asiatique ou africaine);
  • complications de santé associées au diabète;
  • avoir accouché d’un bébé pesant plus de 4 kg (9 lb) à la naissance ou antécédents de diabète gestationnel (diabète survenant pendant la grossesse);
  • diagnostic de prédiabète (intolérance au glucose ou anomalie de la glycémie à jeun);
  • hypertension artérielle;
  • taux de cholestérol et d’autres lipides sanguins élevés;
  • obésité, particulièrement si l’excès de poids se trouve au niveau de l’abdomen;
  • diagnostic de syndrome des ovaires polykystiques;
  • diagnostic d’acanthosis nigricans (taches foncées sur la peau);
  • diagnostic de troubles psychiatriques : schizophrénie, dépression ou trouble bipolaire;
  • diagnostic d’apnée obstructive du sommeil;
  • prise de glucocorticoïdes sur ordonnance.

Plus vite vous remarquez les signes du diabète et passez les tests, plus vite vous pourrez commencer à maîtriser la maladie. Prenez un rendez-vous chez votre médecin pour obtenir un diagnostic approprié, car bon nombre des symptômes sont également associés à d’autres maladies. Toute personne de plus de 40 ans devrait passer des tests de dépistage du diabète tous les trois ans.

Si vous croyez être à risque de développer le diabète, remplissez le questionnaire canadien sur le risque de diabète (CANRISK) de deux minutes. http://www.canadiensensante.gc.ca/fr/canrisk

Gestion du diabète

Le diabète est une maladie chronique, mais il est possible de la maîtriser grâce à un traitement médical, une surveillance attentive et l’adoption d’un mode de vie sain.

  • Médicaments – Le diabète de type 1 est toujours traité avec de l’insuline. Votre médecin vous prescrira de l’insuline compte tenu de facteurs comme votre âge, votre mode de vie, votre plan alimentaire et votre état de santé en général. L’insuline s’injecte à l’aide d’un stylo injecteur, d’une seringue ou d’une pompe. Il est important de prendre l’insuline comme prescrit et de surveiller votre glycémie régulièrement à l’aide d’un glucomètre. Le diabète de type 2 se traite à l’aide d’un plan alimentaire, d’activité physique et, au besoin, de médicaments ou d’insuline.
  • Activité physique – Une activité physique régulière aide à renforcer les os, améliore la santé cardiovasculaire, maintient un poids santé et réduit le risque de maladie du cœur. Dans le cas des personnes atteintes de diabète de type 1, faire de l’exercice peut être plus compliqué, car les effets positifs et négatifs peuvent être nombreux. Par exemple, chez ces personnes, une activité physique peut provoquer une hypoglycémie (faible taux de glucose dans le sang) en fonction de l’intensité et de la durée de l’activité. Dans le cas des personnes atteintes d’un diabète de type 2, des exercices réguliers améliorent la sensibilité de leur organisme à l’insuline et contribuent à un meilleur contrôle de leur glycémie. Conseil : Parlez à un médecin avant de planifier votre programme d’exercices réguliers.
  • Contrôle de la glycémie – Manger des repas nutritifs, rester actif et prendre les médicaments comme prescrits aident à maîtriser la glycémie. Conseil : N’oubliez pas de boire des boissons sans sucre, d’éviter la caféine, de consommer 15 grammes de glucides toutes les heures et de continuer à prendre de l’insuline.
  • Alimentation saine – Manger régulièrement aide les personnes diabétiques à maintenir une glycémie normale. Il est également important pour elles de connaître la teneur en glucides et en matières grasses des aliments qu’elles consomment. Les aliments choisis doivent faire partie des catégories suivantes : glucides, légumes, viandes et substituts et matières grasses.

Autres conseils pour manger sainement :

  • Répartissez les repas tout au long de la journée (mangez au moins aux trois heures)
  • Consommez des aliments faibles en gras, comme du lait écrémé, de la viande maigre et des légumes.
  • Mangez des aliments à faible indice glycémique (blé entier, son et haricots secs) plus souvent que des glucides raffinés (pain blanc).
  • Faites bouillir vos aliments, ou optez pour la cuisson au four, sur le gril ou au barbecue plutôt qu’à la poêle.
  • Essayez les édulcorants non nutritifs (artificiels, à faibles calories ou sans calories) pour remplacer le sucre.
  • Les recommandations en matière de consommation d’alcool sont identiques pour les personnes diabétiques et non diabétiques : moins de 14 consommations normales par semaine pour les hommes, et moins de 9 consommations normales par semaine pour les femmes. (Apprenez-en plus sur le diabète et l’alcool, y compris la taille standard des consommations.) https://www.diabete.qc.ca/fr/comprendre-le-diabete/pratique/mises-en-garde/les-boissons

Bayshore est heureuse de fournir de l’information sur la santé à ses clients, à leur famille et à leurs proches aidants. Les renseignements fournis ne sont pas des conseils et ne doivent pas être traités comme tels. Pour en savoir plus sur le diabète, veuillez consulter votre médecin.

Ressources Additionnelles

Diabetes Canada
http://diabetes.ca/
(en anglais avec des ressources en français) Diabetes Canada (auparavant l’Association canadienne du diabète) est un organisme de bienfaisance qui mène de front la lutte contre le diabète en aidant les personnes aux prises avec cette maladie à vivre en santé, tout en s’employant à chercher le moyen de la guérir.

Diabetes Canada
http://guidelines.diabetes.ca/ressourcesfrancaises
ressources en français

Calendrier interactif de l’Association canadienne du diabète
http://www.diabetes.ca/publications-newsletters/healthy-living-calendar
(en anglais seulement) Téléchargez ce calendrier électronique gratuit (en anglais). Il contient des recettes célébrant la diversité des Canadiens vivant avec un diabète de type 2.

Guide canadien sur le diabète
http://www.guidesurlediabete.com/
Ce site Web et ce magazine s’adressent aux personnes qui viennent de recevoir un diagnostic de diabète de type 2. Il renferme de l’information sur le diabète, des articles faisant la promotion d’un mode de vie sain ainsi que des recettes.

Diabetes Express
http://www.diabetesexpress.ca
Diabetes Express, une division de Rx spécialisés Bayshore, est une pharmacie nationale effectuant des livraisons directes au domicile de ses clients.

Need More Information

Besoin de plus d'informations?

Foire aux
questions

Nous joindre
E-Newsletter FR

J’ai subi de nombreuses opérations et j’ai souvent fait appel aux soins à domicile, chez moi, à Ottawa. L’infirmière de Bayshore que j’ai eue était de loin l’infirmière la plus exceptionnelle et la plus compétente que j’ai jamais eue!

Client de Sudbury, Ontario