Le diabète et les aliments transformés

Bayshore | | Santé et bien-être des personnes âgées

femme et homme préparant un repas

Faire des choix alimentaires sains peut vous aider à contrôler votre glycémie

Vous avez sans doute lu ou entendu qu’un régime comprenant de nombreux aliments transformés peut être mauvais pour vous, et qu’il est plus sain de manger des aliments entiers, non transformés. Pourquoi les aliments transformés ont-ils une mauvaise réputation?

Par transformation, on entend la modification de l’état naturel des aliments. Nous transformons les aliments pour de nombreuses raisons : pour en faire d’autres aliments, prolonger leur durée de conservation (en ajoutant des agents de conservation), les fortifier à l’aide de nutriments (vitamines et minéraux), améliorer leur goût ou leur apparence, ou pour tuer les bactéries (par exemple, en pasteurisant les produits laitiers). Ces modifications sont souvent bénéfiques pour notre santé; il y a, par exemple, un risque réel de tomber malade en buvant du lait non pasteurisé.

Le problème avec les aliments transformés

Les consommateurs préfèrent souvent les aliments transformés parce qu’ils sont pratiques (d’où l’autre nom qu’on leur donne « aliments prêts-à-servir »), prévisibles, peu dispendieux et savoureux, oui savoureux. Le problème est que bon nombre des aliments transformés sont riches en matières grasses (y compris en gras trans nocifs), en sodium (sel), en sucre, en couleurs et en arômes artificiels, et en agents de conservation. Ces aliments ont également tendance à contenir moins de nutriments sains, comme des fibres, des vitamines et des minéraux.

Une étude scientifique publiée dans le journal BMJ plus tôt cette année a révélé l’existence d’un lien entre un régime riche en aliments transformés et des problèmes de santé, comme l’obésité, le cancer et les maladies du cœur. D’autres études ont montré que la teneur élevée en sucre des aliments transformés peut contribuer à la résistance à l’insuline, au diabète et à des taux élevés de cholestérol.

Les produits transformés peuvent être particulièrement malsains pour les personnes atteintes de diabète de type 1 ou de type 2, parce qu’ils peuvent avoir une incidence sur le contrôle de la glycémie. Une étude effectuée sur des souris a montré que certains produits chimiques dans les aliments transformés peuvent même contribuer au développement du diabète de type 2.

Comment choisir les aliments transformés

Tous les aliments transformés ne se valent pas. Ils vont des aliments peu transformés aux aliments hautement transformés. En fait, plus un aliment se rapproche de son état naturel, moins il est transformé.

Bon nombre des aliments peu transformés, comme les fruits et les légumes précoupés, les œufs bouillis, les salades mélangées, les noix rôties, le lait et les jus peuvent faire partie d’une alimentation saine. Certains aliments transformés, comme les fruits et les légumes congelés, sont souvent aussi sains que ceux qui sont frais : ils sont récoltés au meilleur moment et la congélation préserve en fait leurs nutriments.

Les aliments transformés davantage incluent des produits auxquels des huiles, des édulcorants, des épices, des agents de conservation et des couleurs ont été ajoutés, comme les soupes en conserve, les sauces à pâtes, le yogourt, les vinaigrettes et d’autres condiments. Des aliments prêts-à- servir, comme les croustilles, les barres de céréales, les biscuits et les craquelins sont également hautement transformés, tout comme les viandes transformées (hot dogs) et les repas prêts-à-servir, comme les pizzas congelées et les repas allant aux micro-ondes.

Les aliments hautement transformés tendent à avoir une teneur élevée en matières grasses, en sel, en sucre et en calories. Dans la mesure du possible, mangez des aliments entiers, moins transformés, comme des fruits et des légumes, des œufs, des noix et des grains entiers. Si vous optez pour des aliments transformés, choisissez ceux qui sont peu transformés et comparez les produits en lisant les étiquettes nutritionnelles. Achetez ceux qui contiennent le moins de gras, le moins de sel, etc., et recherchez les mentions comme « faible en matières grasses » et « teneur réduite en sel » sur les étiquettes.

Adoptez de saines habitudes alimentaires

Il faut du temps et de la patience pour modifier les habitudes alimentaires de longue date. Très peu de personnes peuvent modifier leur régime du jour au lendemain! Essayez ces ressources gratuites en ligne pour vous aider à adopter de nouvelles habitudes alimentaires saines :

Diabète Québec offre des conseils utiles sur la planification de base des repas, la taille des portions, la réduction de l’apport en sel, la réduction du cholestérol, et beaucoup plus.

Si vous avez besoin d’aide pour choisir des aliments plus nutritifs et moins transformés afin d’avoir une alimentation plus saine, laissez-nous vous aider. Notre personnel soignant peut vous aider à faire l’épicerie, à préparer des repas chauds et nutritifs, et à vous occuper du nettoyage après les repas.

Appelez-nous au 1 877 289-3997

Envoyez-nous un courriel à clientservice@bayshore.ca