Les femmes et l’accident vasculaire cérébral (AVC) : connaissez-vous les signes?

Bayshore | | Blogue

Stroke

 

Un accident vasculaire cérébral (AVC) se produit lorsque la circulation du sang et de l’oxygène vers le cerveau est soudainement interrompue, à cause du blocage d’un des vaisseaux sanguins du cerveau (AVC ischémique), ou à cause de la rupture d’un vaisseau sanguin du cerveau (AVC hémorragique).

Sans leur apport habituel en sang et en oxygène, les cellules du cerveau sont vite endommagées. Les effets varient selon le type d’AVC, l’étendue des dommages et la partie du cerveau atteinte.

L’AVC touche les femmes de façon disproportionnée

Chaque année, plus de 62 000 personnes subissent un AVC au Canada, dont plus de 30 200 femmes, selon Cœur + AVC. En 2018, l’organisme a publié un rapport révélateur : Des vies perturbées : l’AVC chez les femmes. Leur recherche a révélé que les femmes étaient touchées de façon disproportionnée par l’AVC. Au Canada, 33 % plus de femmes que d’hommes en meurent. De toutes les personnes mortes d’un AVC, 59 % sont des femmes et 41 %, des hommes.

De plus, les femmes qui ont subi un AVC ont des séquelles plus importantes que les hommes, elles ont un niveau de bien-être physique et psychologique plus faible, et elles sont plus limitées dans leurs activités. Les femmes risquent également deux fois plus que les hommes de nécessiter des soins à long terme après un AVC, et les femmes qui survivent à un AVC représentent moins de la moitié (46 %) des survivants qui participent à un programme de réadaptation.

L’AVC touche également les femmes de manière différente d’autres façons. Le risque d’AVC augmente pendant la grossesse et la ménopause. Les femmes âgées ont plus de chances d’avoir un AVC. Leur AVC est également plus grave, et leurs résultats tendent à être les pires. Apprenez-en plus sur les facteurs de risque d’AVC des femmes.

Signes d’un AVC

Bon nombre des facteurs de risque de maladie du cœur et d’AVC sont identiques pour les hommes et les femmes. Si vous présentez l’un ou l’autre des signes ci-dessous ou si vous les observez chez une personne, composez immédiatement le 9-1-1. Plus vite un AVC est traité (avec des médicaments ou une intervention chirurgicale), meilleurs seront les résultats pour la santé.

  • Affaissement du visage.
  • Faiblesse soudaine, engourdissement, paralysie et/ou picotement au visage, à un bras ou à une jambe.
  • Difficulté à parler (trouble d’élocution), perte soudaine temporaire de la parole, ou difficulté à comprendre ce que les autres disent.
  • Perte de vision dans un œil ou les deux yeux, ou vision double.
  • Mal de tête soudain, grave et inhabituel.
  • Étourdissement, mauvais équilibre ou mauvaise coordination, ou chute soudaine.

Facteurs de risque d’AVC

Neuf Canadiens sur dix ont au moins un facteur de risque d’AVC ou de maladie du cœur, selon Cœur + AVC.

Certains facteurs de risque d’AVC ne sont pas modifiables, ce qui veut dire que vous ne pouvez pas les changer. Ceux-ci incluent des antécédents familiaux d’AVC, un âge avancé (plus de 55 ans), le sexe (l’AVC touche plus d’hommes que de femmes, mais ces dernières risquent davantage d’en mourir), et des antécédents d’AVC.

D’autres facteurs de risque sont modifiables, ce qui veut dire que vous pouvez les contrôler ou les gérer. Ceux-ci incluent l’hypertension artérielle, un taux de cholestérol élevé, l’athérosclérose (durcissement des artères), une maladie du cœur, le diabète, un excès de poids et certains autres problèmes de santé.

Selon Cœur + AVC, environ 80 % des maladies du cœur et des AVC précoces peuvent être évités en adoptant de saines habitudes de vie. Cela veut dire que vous pouvez réduire votre risque de maladie du cœur et d’AVC en faisant de meilleurs choix pour votre santé tous les jours. Les facteurs liés au mode de vie que vous pouvez influencer incluent le tabagisme, une mauvaise alimentation, le manque d’activité physique, la consommation excessive d’alcool et l’utilisation de drogues illicites.

L’utilisation de contraceptifs et l’hormonothérapie augmentent le risque d’AVC. Si vous prenez ces médicaments, parlez à votre médecin de vos facteurs de risque d’AVC.

Ressources supplémentaires

Accident vasculaire cérébral (Coeur + AVC) : Apprenez-en plus sur l’AVC, les traitements et la vie après un AVC.

Guide alimentaire canadien (Santé Canada) : Renseignez-vous sur une saine alimentation dans ce guide mis à jour récemment.

Vous pouvez arrêter de fumer. Nous pouvons vous aider. (Gouvernement du Canada) : Des ressources pour les différentes provinces et les territoires.

After Stroke (Marche des dix sous du Canada) : Ce site Web disponible en anglais seulement fournit de l’information aux survivants d’un AVC, aux proches aidants et aux soignants.

Soins à domicile Bayshore offre une grande variété de services de santé à domicile afin d’aider les Canadiens à vivre de façon autonome aussi longtemps que possible. Pour des détails, communiquez avec nous au 1 877 289-3997.