Un intestin en santé pour un corps en santé

Bayshore | | Blogue

Avez-vous remercié votre microbiome dernièrement?

Si vous venez de dire « Mon quoi? » vous n’êtes pas seul. Par « microbiome », on entend la population diversifiée de micro-organismes qui existent dans votre corps, laquelle comprend des virus, des bactéries et des champignons. On parle de billions de microbes qui vivent heureux dans votre intestin, sur votre peau et dans à peu près chacun de vos organes.

« Mais attendez! Vous dites des virus, des bactéries et des champignons? Ne sont-ils pas nocifs pour ma santé? » C’est ce que vous pensez sans doute. La réponse est oui et non. Votre corps est en relation symbiotique avec votre microbiome (également appelé « microbiote »). Certains microbes nous rendent malades, mais beaucoup d’autres jouent un rôle clé pour nous garder en santé. En fait, le microbiome est tellement important pour la santé que de nombreux spécialistes le considèrent maintenant comme un organe essentiel.

La plus grande partie de votre microbiome vit dans votre gros intestin. La recherche scientifique portant sur l’intestin est un domaine relativement nouveau, mais les chercheurs évaluent actuellement les liens entre nos microbes intestinaux et les différents systèmes de notre corps. Voici ce que les études révèlent :

  • Digestion : Les bactéries intestinales accomplissent plusieurs tâches : elles servent notamment à décomposer les fibres alimentaires et le sucre, à produire la vitamine K et certaines vitamines B, et elles aident à protéger votre flore intestinale.
  • Système immunitaire : Le microbiome intestinal joue peut-être un rôle dans le contrôle du système immunitaire. Il serait même possible à l’avenir d’utiliser des bactéries intestinales pour « activer » une réaction immunitaire en vue de combattre une maladie.
  • Cerveau : Les bactéries intestinales produisent des produits neurochimiques qui influent sur votre humeur (y compris la sérotonine et la dopamine) et des produits chimiques qui affectent la mémoire et l’apprentissage.
  • Cœur : Il est possible qu’il y ait un lien entre notre microbiome et notre santé cardiaque. Ça ressemble à de la science-fiction, mais on pourra peut-être un jour réduire le risque de maladie cardiovasculaire en mettant au point ou en manipulant la santé de nos bactéries intestinales.
  • Poids : Les bactéries intestinales jouent peut-être un rôle dans la gestion du gain de poids. S’il est vrai que nos microbes interviennent dans la quantité d’énergie et de nutriments que nous arrivons à extraire des aliments que nous mangeons, cela voudrait dire que nous pourrions un jour avoir des plans de perte de poids adaptés à notre microbiome.

Que manger pour un microbiome en santé

Il est trop tôt pour dire ce qui compose un microbiome idéal, il est probable que la composition variera d’une personne à l’autre, mais nous pourrions suivre les quelques conseils ci-dessous, donnés par des spécialistes.

  • Optez pour une alimentation variée : Mangez une grande variété d’aliments sains et privilégiez les plantes : les légumineuses, les fruits, les légumes, les fèves et d’autres aliments riches en fibres. (Pour vous inspirer, jetez un coup d’œil sur le Guide alimentaire canadien pour une saine alimentation, qui a été mis à jour récemment.)
  • Essayez les aliments fermentés : Si vous n’avez jamais mangé de choucroute, de kéfir, de yogourt, de kimchi, de kombucha ou de tempeh, essayez-les. Ces aliments ne sont pas seulement riches en probiotiques (micro-organismes vivants) bénéfiques pour la santé, mais ils sont aussi délicieux, et c’est amusant d’apprendre de nouvelles recettes.
  • Privilégiez les prébiotiques : Les prébiotiques sont des aliments qui stimulent la croissance des probiotiques. Pour ajouter plus de prébiotiques à votre alimentation, mangez des asperges, de l’ail, des poireaux, des bananes, des oignons, des tomates, des topinambours (artichauts du Canada), des grains entiers et des racines de chicorée.
  • Limitez les aliments emballés et transformés : Les plats préparés ont tendance à contenir beaucoup d’additifs et d’agents de conservation. Ces produits chimiques peuvent nuire aux bactéries saines de l’intestin.
  • Évitez les édulcorants artificiels : Une étude publiée en 2018 a révélé que l’aspartame et d’autres édulcorants artificiels étaient toxiques pour les microbes de l’intestin qui jouent un rôle dans la digestion.
  • N’abusez pas des antibiotiques : Vous avez le rhume ou la grippe? Les antibiotiques ne vous aideront pas à vous rétablir plus vite, pourtant bon nombre de Canadiens insistent pour que leur médecin les leur prescrive. Cela contribue non seulement à la résistance aux antibiotiques, mais ces médicaments sont nocifs pour vos bactéries intestinales.
  • Cessez de fumer : Il a été démontré que la cigarette stimule les mauvaises bactéries et réduit les bonnes bactéries.

En plus de mieux manger, cherchez aussi à dormir suffisamment, à faire de l’exercice régulièrement et à minimiser le stress. Tous ces éléments ont un effet bénéfique sur votre très important microbiome.

Ressources supplémentaires

Les prébiotiques et Les avantages des probiotiques (Les déitétistes du Canada)