Mieux vivre le deuil après le décès d’un être cher

Bayshore | | Blogue

Le 19 novembre est la Journée nationale du deuil au Canada. Le thème pour 2019 est « Mieux vivre le deuil, ensemble dans la vie comme dans le deuil ». Apprenez-en davantage.

La perte d’un membre de la famille ou d’un ami proche est l’une des expériences humaines les plus douloureuses. Même lorsque la mort d’un être cher n’est pas soudaine, nous pouvons éprouver plusieurs émotions intenses telles que le choc, l’angoisse, la colère, la tristesse, la frustration, la confusion, la torpeur ou la culpabilité. Au fil du temps, ces émotions peuvent s’atténuer, mais le chagrin peut persister indéfiniment.

Vous connaissez peut-être les cinq étapes du deuil qui sont décrites dans le célèbre ouvrage sur la mort et le deuil, On Grief and Grieving : le déni, la colère, la négociation, la dépression et l’acceptation. Chaque étape est une réaction habituelle à la mort d’un être cher. Il est cependant possible de ne pas passer au travers de toutes ces étapes ou de ne pas vivre ces émotions dans l’ordre décrit. Le deuil est vécu différemment par chacun et il ne suit pas un chemin défini et linéaire. Les émotions douloureuses peuvent resurgir à tout moment, des mois ou même des années après le décès de quelqu’un. Il est également possible de revivre de la tristesse aux dates importantes comme les anniversaires et les fêtes.

La perte d’un être cher n’est pas quelque chose dont on peut « en revenir » et il est possible de ne jamais éprouver un sentiment d’apaisement complet. Toutefois, nous pouvons apprendre à vivre avec notre deuil afin d’aller de l’avant.

Comment le deuil peut affecter votre santé

Vivre un deuil est éprouvant émotionnellement et physiquement. En plus de vivre des émotions puissantes, vous allez peut-être remarquer des changements comme la perte d’appétit, des problèmes de sommeil ou un système immunitaire affaibli. Vous pouvez également ressentir de la fatigue ou des tensions musculaires et des maux de tête. Certaines personnes souffrent de douleurs abdominales ou de douleurs à la poitrine. (Si vos symptômes vous inquiètent, consultez un médecin.)

Conservez vos saines habitudes de vie – incluant faire de l’exercice, avoir une alimentation saine et prendre les médicaments qui vous sont prescrits. Toutes ces bonnes habitudes peuvent devenir difficiles à garder après le décès d’un être cher. Essayez de prendre soin de vous-mêmes, bien que cela puisse paraître ardu. Faire une brève promenade tous les jours peut même être bénéfique. Mangez régulièrement, même si vous n’avez pas beaucoup d’appétit. Recherchez la compagnie d’amis et de membres de votre famille. Au besoin, allez chercher l’aide d’un professionnel.

Le monde peut sembler bien sombre dans les semaines et les mois suivant le décès d’un être cher, mais avec le temps, vous allez regagner votre force et votre perspective semblera plus prometteuse.

Mieux vivre le deuil

David Kessler, spécialiste du deuil et coauteur du livre sur le deuil, On Grief and Grieving en collaboration avec Elisabeth Kübler-Ross, a récemment publié un livre sur la sixième étape du deuil : trouver un sens. Il explique que, pour transformer le deuil « en une expérience plus paisible et remplie d’espoir », la clé réside dans le fait de lui trouver un sens.

Kessler a lui-même vécu des pertes dévastatrices – sa mère est décédée alors qu’il était enfant et il y a trois ans, son fils de 21 ans s’est suicidé. Dans son livre : Trouver un sens (Finding Meaning), Kessler explore comment « aller de l’avant de façon à honorer nos êtres chers. » Notre deuil ne disparaitra pas, mais il est possible de trouver un moyen de le surmonter.

Il existe plusieurs façons d’honorer quelqu’un qui est décédé : organiser une célébration de la vie, terminer quelque chose que votre être cher avait commencé ou faire du bénévolat pour une cause qui lui tenait à cœur. Ces actions et d’autres activités peuvent apporter du réconfort et donner une raison d’être.

Les personnes endeuillées peuvent également trouver ces stratégies d’adaptation utiles:

  • Écrire ce que vous ressentez dans un journal;
  • Parler aux autres qui vivent également le deuil. Partager des histoires concernant votre être cher;
  • Passer du temps avec la famille et les amis. Éviter l’isolement;
  • Demander de l’aide, que ce soit pour de l’aide concrète (planification des funérailles, tâches ménagères) ou du soutien émotionnel et accepter l’aide qui vous est offerte;
  • Participer à un groupe de soutien pour personnes en deuil;
  • Consulter un thérapeute ou un psychologue;
  • Prévoir que vous aurez à vivre des journées difficiles comme les anniversaires et les fêtes. Vous préparer pour ces journées.

Soins à domicile Bayshore offre une grande variété de soins à domicile conçus pour permettre aux Canadiens de vivre de façon autonome le plus longtemps possible. Communiquez avec nous au 1 877 289-3997 pour obtenir de plus amples renseignements.