Comment le mouvement favorise la guérison des entorses et des foulures

Bayshore | | Blogue

Si vous vous êtes déjà étiré un ligament ou foulé un muscle ou un tendon, vous connaissez sans doute la méthode RICE – qui consiste en du repos (Rest), l’application de glace (Ice), le maintien sous compression (Compression) et l’élévation du membre (Elevation) – ou la méthode similaire PRICE, qui y ajoute la protection du membre (Protection). La plupart des professionnels de la santé recommandent toujours la méthode RICE ou PRICE pour soulager la douleur et réduire l’enflure des lésions des tissus mous, mais vous entendrez peut-être d’autres acronymes dans le domaine de la rééducation des lésions : MICE, qui remplace le repos par le mouvement; MEAT qui correspond à Mouvement, Exercice, Analgésiques et Traitement, et même POLICED, qui signifie Protection, mise en charge optimale (Optimal Loading), glace (Ice), force du tronc (Core strength), Éducation et régime (Diet).

Pourquoi certains professionnels délaissent-ils la méthode RICE? Avec le temps, certaines études ont remis en question l’efficacité de cette méthode. Une revue de la littérature effectuée en 2015 n’a pas trouvé de preuves justifiant l’élévation et la compression en cas d’entorse et de foulure. D’autres revues ont conclu qu’il n’existe pas suffisamment de preuves justifiant l’application de glace sur les lésions des tissus mous; une revue a conclu que l’application de glace sur une cheville foulée « était fondée en grande partie sur des renseignements non scientifiques. » Une étude publiée en 2013 a conclu que l’application d’un sac de glace sur une blessure musculaire pouvait même en retarder la guérison.

En 2015, le médecin qui avait inventé l’acronyme RICE dans les années 1970, Gabe Mirkin, a changé d’avis concernant le « R » et le « I », et déclaré « qu’il apparaît désormais que la glace et le repos complet peuvent retarder la guérison au lieu de la favoriser. » Pourquoi? L’application de glace limite le flux sanguin vers la région blessée, ce qui réduit l’inflammation (la réponse de protection naturelle de l’organisme), mais empêche aussi les cellules réparatrices d’effectuer leur travail. (Les personnes ayant subi de légères blessures peuvent continuer à appliquer de la glace pendant de courtes périodes pour réduire la douleur au cours des six premières heures après un accident.)

Il est peut-être vrai que tout le monde n’est pas d’accord sur la méthode à adopter – bon nombre de professionnels de la santé et d’autorités sanitaires continuent à recommander la méthode RICE – il semble y avoir un mouvement croissant (sans vouloir faire de jeu de mots) vers l’intégration de plus de mouvement dans le processus de rétablissement. Le docteur Mirkin note sur son site que les personnes ayant subi de légères blessures peuvent en général commencer la réadaptation le jour suivant : « Vous pouvez bouger et utiliser la partie blessée tant que le mouvement n’accroît pas la douleur et la gêne. »

Même si vous êtes tenté d’arrêter de bouger complètement la partie foulée ou étirée, voyez si vous pouvez effectuer de légers mouvements. Cela favorise la guérison en augmentant le flux sanguin vers la région blessée, ce qui accroît l’apport en oxygène et facilite l’élimination des déchets métaboliques. (Pour savoir comment vous remettre d’une lésion des tissus mous, consultez votre médecin ou un physiothérapeute.)

Cela nous amène à deux tout nouveaux acronymes utilisés dans le domaine de la rééducation des lésions : PEACE et LOVE, proposés par les physiothérapeutes Blaise Dubois et Jean-François Esculier en 2019. Durant les premiers jours après une blessure, ils recommandent la méthode PEACE, qui correspond à Protection, Élévation, Anti-inflammatoires à éviter, Compression et Éducation. Après quoi, ils suggèrent la méthode LOVE, qui correspond à Load (mise en charge et mouvement), Optimisme, Vascularisation et Exercices – qui vous aideront à retrouver votre mobilité après une blessure.

Comme Dubois et Esculier l’expliquent dans leur article de blogue du British Medical Journal, l’adoption d’une approche de rééducation active est bénéfique pour se remettre des lésions des tissus mous. La mise en charge, la vascularisation et les exercices exploitent tous le pouvoir du mouvement (sans douleur accrue) afin de favoriser un rétablissement optimal.

Soins à domicile Bayshore offre une grande variété de services de santé à domicile afin d’aider les Canadiens à vivre de façon autonome aussi longtemps que possible. Pour des détails, communiquez avec nous au 1 877 289-3997.