Rester en contact avec les aînés durant l’auto-isolement

Bayshore | | Blogue

En réaction à l’épidémie de la COVID-19, de plus en plus de Canadiens s’isolent et appliquent la distanciation sociale, question de ralentir la propagation du coronavirus et d’éviter de mettre les plus vulnérables d’entre nous en danger, soit les aînés et les personnes aux prises avec un système immunitaire défaillant ou un trouble médical sous-jacent.

Comme le gouvernement fédéral l’indique, la COVID-19 peut se transmettre de trois manières :

  • par les gouttelettes respiratoires générées lorsqu’une personne infectée tousse ou éternue;
  • par contact personnel étroit prolongé avec une personne infectée, comme un contact direct ou une poignée de main;
  • par contact avec des surfaces infectées, suivi du contact de la main avec la bouche, le nez ou les yeux avant de se laver les mains.

L’auto-isolement consiste à rester chez soi, à éviter tout contact avec les autres et à surveiller l’apparition de symptômes. Les gens qui ont voyagé à l’extérieur du Canada ou été en contact étroit avec une personne ayant reçu un diagnostic de COVID-19 doivent volontairement s’auto-isoler pendant une période de 14 jours.

La distanciation sociale consiste à éviter tout rassemblement non essentiel, comme les fêtes et les rendez-vous autour d’un café, tout contact physique, comme les poignées de main. Ça implique également de ne pas se rendre dans les espaces publics achalandés, de limiter les contacts avec les personnes à risque élevé et à demeurer à deux mètres ou plus des autres.

Des moyens sécuritaires de rester en contact

L’auto-isolement et la distanciation sociale sont des mesures nécessaires pour aider à contenir la propagation de la COVID-19 et protéger les personnes vulnérables. Les experts en médecine sont très clairs en ce qui concerne les enjeux actuels : les personnes âgées courent le plus grand risque d’infection grave à la COVID-19, et les familles devraient éviter d’exposer leurs proches au virus.

Cependant, la séparation de sa famille et de ses amis peut engendrer beaucoup de stress; après tout, les humains sont des créatures sociales qui se nourrissent en quelque sorte de soutien, d’amitié et de l’épanouissement de leurs relations et autres réseaux sociaux. La solitude chez les aînés est d’ailleurs une grande préoccupation.

Pour rester en contact tout en appliquant la distanciation sociale, bien des gens trouvent des solutions de rechange aux visites en personne. Voici neuf suggestions :

  • Téléphoner souvent. Pour beaucoup d’aînés, c’est le moyen le plus simple de rester en contact avec les amis et la famille.
  • Texter… et plus. Les aînés à l’aise avec la technologie peuvent aussi joindre les autres par l’entremise de messages textes, de courriels, de conversations vidéo et des médias sociaux.
  • Organiser un souper virtuel. Chacun prépare son repas chez soi et, à l’heure convenue, se joint à une conversation vidéo (sur Google Hangouts, FaceTime ou Skype, par exemple). On peut reproduire l’idée lors du dîner ou de la pause-café. L’avantage de la conversation vidéo, c’est qu’elle permet de voir les expressions faciales et le langage corporel des autres.
  • Transmettre des nouvelles par courriel et sur un blogue. Pour garder vos parents bien-aimés au courant de ce que vous et vos enfants faites, créez une brève infolettre mariant photos et texte, puis envoyez-leur le tout quelques fois par semaine. Un blogue familial est une autre bonne manière de transmettre des nouvelles, et les visiteurs peuvent y ajouter leur grain de sel.
  • Se lire des histoires avant le coucher. Si vos chers parents sont familiers avec les conversations vidéo, demandez-leur s’ils aimeraient lire une histoire à leurs petits-enfants, le soir venu. Si c’est plus simple par téléphone, utilisez le haut-parleur de l’appareil.
  • Bricoler. Invitez les enfants à créer des cartes de souhaits numériques, à prendre des photos et à réaliser des œuvres, puis à les envoyer par courriel à leurs grands-parents.
  • Jouer à des jeux en ligne. Si vos chers parents ont accès à Internet, essayez de jouer avec eux en ligne. Vous trouverez des versions gratuites de classiques, comme des jeux de cartes, les échecs et le backgammon, ou de jeux multijoueurs récents qui amuseront aussi les enfants.
  • Regarder un film ensemble. Netflix Party permet aux personnes de différents endroits de regarder un film ou une émission de télé ensemble s’ils sont tous inscrits à Netflix. Choisissez un film pour enfants et riez ensemble de ses plaisanteries! (Netflix Party est offert uniquement pour le navigateur Chrome.)
  • Planifier des services de soins à domicile. Si vous vivez loin de parents bien-aimés et que vous êtes inquiets pour leur bien-être, envisagez d’embaucher un fournisseur de soins professionnel. Les services de soins à domicile comprennent l’accompagnement, l’entretien ménager, la préparation de repas, et plus encore.

Il est émotionnellement difficile de s’ennuyer de nos proches, mais n’oublions pas que l’auto-isolement et la distanciation sociale sont des actes d’amour et de bienveillance. Tirer profit de divers moyens de communication peut nous aider à nous sentir plus près les uns des autres et à nous soutenir.

Soins à domicile Bayshore offre une grande variété de soins à domicile conçus pour permettre aux Canadiens de vivre de façon autonome le plus longtemps possible. Communiquez avec nous au 1 877 289-3997 pour obtenir de plus amples renseignements.