Astuces pour les aidants : faire face à l’anxiété en lien avec la pandémie de COVID-19

Bayshore | | Blogue

 

Il peut être difficile de prodiguer des soins à un membre de sa famille ou à un ami, et cette situation est devenue considérablement plus stressante depuis le début de la pandémie de COVID‑19. En plus de s’adonner à leurs tâches et de régler des problèmes au quotidien, les aidants doivent maintenant protéger leurs proches d’une maladie extrêmement contagieuse et particulièrement dangereuse pour les personnes âgées et les personnes souffrant de problèmes de santé sous-jacents.

Nous avons récemment partagé des astuces pour prévenir la propagation du virus, offrir des soins à des proches durant la pandémie et ramener temporairement un parent âgé à la maison. Aujourd’hui, nous souhaitons aborder la santé mentale des aidants en offrant des conseils de gestion de l’anxiété en ces temps de pandémie.

À quel point l’anxiété est-elle une réaction normale?

Si vous éprouvez de l’anxiété, de la peur ou du désespoir relativement à la pandémie, sachez que vous n’êtes pas seul. Cette situation est stressante pour tout le monde, a une incidence sur de nombreux aspects de notre vie quotidienne et change notre façon d’interagir avec les autres et avec notre environnement. De nombreux Canadiens éprouvent également de graves difficultés financières engendrées par la pandémie.

Bien que l’anxiété et le stress constituent des réactions courantes à la situation mondiale actuelle, il est important de prendre des mesures pour se sentir plus calme et plus en contrôle.

Mesures pour atténuer l’anxiété

  • Préparez un plan de rechange. Apaisez vos craintes en créant un plan de soins pour votre proche dans l’éventualité où vous tomberiez malade. Une organisation pour les proches aidants de l’Ontario (la Ontario Caregiver Organization) offre une liste de vérification utile pour développer un plan d’urgence.
  • Permettez-vous un répit des nouvelles. Le flux de nouvelles liées à la pandémie est incessant, et les renseignements semblent évoluer d’heure en heure. Consultez des sources fiables (nous en recommandons d’ailleurs quelques-unes ci-dessous) et délaissez périodiquement les nouvelles et les médias sociaux.
  • Soyez gentil avec vous-même. Il n’y a rien d’ordinaire dans ce que nous vivons présentement! Acceptez vos peurs et vos préoccupations. Faites preuve de compassion envers vous-même. Réfléchissez à des situations où vous avez fait preuve de force et de résilience. Essayez de rester optimiste et de garder espoir.
  • Tenez un journal. Cela peut vous aider à organiser vos pensées, à gérer vos émotions et à éprouver de la reconnaissance – un sentiment bénéfique pour la santé mentale.
  • Prenez soin de vous. Il peut être difficile de trouver le temps de prendre soin de soi, par exemple en faisant de l’exercice, en mangeant sainement, en dormant suffisamment, en voyant des amis et en s’adonnant à des passe-temps, mais les aidants ne doivent pas oublier de veiller à leur bonheur. Lisez nos idées pour prendre soin de soi.
  • Tournez-vous vers des sources de soutien. Celles-ci sont différentes pour tout le monde, mais pendant une période difficile, il peut s’agir d’amis, de membres de la famille, de groupes de soutien, d’organisations communautaires, de lignes d’écoute ou de professionnels de la santé. Si vous avez besoin d’aide pour répondre aux besoins de votre proche en matière de soins, songez à faire appel à des services professionnels de soins à domicile.

Comment discuter de la COVID-19 avec votre proche

La personne dont vous prenez soin pourrait également être inquiète au sujet de la pandémie, et ce, même si elle ne vous en parle pas. Ce sujet peut être effrayant, surtout pour les personnes qui se retrouvent en isolement ou qui sont atteintes de démence. Elles pourraient être ébranlées par ce qu’elles lisent ou entendent dans les médias ou être troublées par des conseils contradictoires.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) offre ce conseil aux aidants : « [Traduction] Partagez les faits simples sur ce qui se passe et fournissez des renseignements clairs sur la manière de réduire le risque d’infection en des mots que les aînés avec ou sans déficience cognitive pourront comprendre. Répétez ces renseignements lorsque nécessaire. Communiquez les directives de façon claire, concise et respectueuse et veillez à faire preuve de patience. Il pourrait également être utile de coucher les consignes sur papier ou de les afficher à l’aide d’images. Demandez aux membres de la famille du proche et à d’autres réseaux de soutien de fournir des renseignements et d’aider le patient à appliquer les mesures de prévention (p. ex., hygiène des mains, etc.). »

Autres ressources sur la COVID-19 pour les aidants

Renseignements sur la COVID-19

Ressources gouvernementales

Santé mentale 

Soins à domicile Bayshore offre une grande variété de soins à domicile conçus pour permettre aux Canadiens de vivre de façon autonome le plus longtemps possible. Communiquez avec nous au       1 877 289-3997 pour obtenir de plus amples renseignements.