Les défis de taille auxquels les aînés sont aux prises en ce qui concerne la nutrition

Bayshore | | Blog

Bayshore HealthCare Blog image

Au fil des ans, bien manger peut s’avérer difficile pour vos parents vieillissants. Les signaux d’alarme indiquant un problème au niveau de leur alimentation et de leur nutrition comprennent un gain ou une perte de poids, ou encore, la présence d’aliments périmés chez eux. Il est donc important de comprendre pourquoi leurs habitudes alimentaires sont affectées lorsqu’ils vieillissent.

La majorité des changements dans la manière de manger des aînés provient des changements qu’ils subissent en vieillissant. Ces changements physiques, cognitifs et hormonaux peuvent d’ailleurs affecter plusieurs aspects de leur alimentation, y compris l’achat et la préparation d’aliments, la mastication, la déglutition et le plaisir de manger.

Voici certains facteurs pouvant avoir un impact sur leurs habitudes alimentaires :

  • H2: Mastication – Les aînés dont les dents, les prothèses ou les implants sont abîmés ont souvent de la difficulté à mâcher. Privés de cette capacité, ils optent tout simplement pour des aliments plus mous, évitant du même coup les légumes, les fruits et les noix, tous des aliments santé. Ils se tourneront plutôt vers le pain, les muffins, les biscuits, le fromage, les craquelins et autres grignotines.
  • H2: Médicaments – Les médicaments sous ordonnance peuvent aussi avoir une influence sur l’alimentation de vos parents. Ils peuvent en effet leur causer des douleurs à l’estomac, des indigestions, des ballonnements ou de la sécheresse buccale. Prenez soin de bien comprendre les effets indésirables de leurs médicaments et demandez à leur médecin, ou même à leur dentiste, de vous donner des solutions de rechange.
  • H2: Difficulté à cuisiner ou perte d’intérêt pour la nourriture – Vos chers parents peuvent peiner à planifier, à préparer et à cuire les repas. Casseroles et chaudrons lourds, date de péremption des aliments, ingrédients manquants dans le frigo : tout cela peut devenir accablant pour eux. Certains aînés peuvent également trouver cela difficile de se mettre à table seuls. Les personnes veuves depuis peu ou ayant perdu un ami proche se retrouvent parfois sans compagnon de repas.
  • H2: Difficulté à faire l’épicerie – Pour certains aînés, le moment de l’épicerie peut être synonyme de stress. En vieillissant, ils peuvent se sentir fatigués plus rapidement, perdre confiance en leur capacité de sortir seuls, se souvenir difficilement du NIP de leur carte bancaire ou peiner à transporter leurs sacs et à se déplacer dans les escaliers. C’est encore plus ardu l’hiver, avec la température très froide et les trottoirs glissants.

Voilà autant d’exemples des limites qui peuvent devenir de véritables obstacles empêchant vos êtres chers d’acheter et de manger des aliments sains. Pour vous aider à déterminer si vos parents ont de la difficulté avec la préparation des repas et pour leur offrir du soutien, cliquez ici. Bayshore offre des services de préparation de repas à bien de nombreuses personnes âgées partout au Canada, afin de leur concocter des plats sains et savoureux. Si vous avez besoin d’aide ou souhaitez en apprendre davantage, communiquez avec nous par,