Le rôle du proche aidant dans la vie des aînés canadiens

Bayshore | | Blog

Selon Statistique Canada[1], huit millions de personnes au Canada ont choisi d’aider et soutenir un proche vieillissant ou malade. À un certain moment dans notre vie, la plupart d’entre nous devrons agir comme proche aidant pour un membre âgé de notre famille. Le rôle de proche aidant permet de vivre de nombreuses expériences très gratifiantes. Cependant, la prestation de soins est une tâche exigeante tant sur le plan physique que sur le plan affectif, c’est pourquoi les proches aidants qui offrent un soutien continu à leurs proches sont susceptibles de souffrir d’épuisement. Si le rôle de proche aidant est nouveau pour vous, poursuivez votre lecture pour connaître les notions de base du rôle ainsi que des façons de vous protéger contre le stress et l’épuisement de l’aidant.

Quel est le rôle du proche aidant?

La vie nous réserve bien des hauts et des bas. Il est possible que nous ayons à nous occuper de nos parents vieillissants, ou encore de certains proches malades ou souffrant d’une incapacité. Dans une situation pareille, le proche aidant est la personne qui se dévoue pour prendre soin de ses parents ou d’un proche malade.

Les tâches dont les proches aidants sont responsables incluent :

  • l’entretien ménager;
  • la préparation et l’aide aux repas;
  • l’épicerie;
  • le paiement des factures;
  • l’administration de médicaments;
  • le bain et l’aide pour l’habillement;
  • l’aide pour aller à la toilette.

Qu’est-ce que l’épuisement de l’aidant?

Le rôle de proche aidant peut représenter un honneur et un privilège. Certains proches aidants admettent qu’ils sont heureux de pouvoir « redonner » à leurs parents en prenant soin d’eux. Prendre soin d’un être cher peut être une expérience gratifiante, mais la prestation de soins intensifs ou pendant une période prolongée peut souvent avoir une incidence négative sur la santé et le bien-être de l’aidant. Cette situation est particulièrement difficile si c’est la première fois que vous devez prendre soin d’un proche. Les personnes dans cette situation ont généralement de la difficulté à trouver un équilibre entre leur rôle de proche aidant et les besoins de leur propre famille, ou entre leur rôle d’aidant et leur emploi rémunéré. Cela mène souvent à une situation où l’aidant se sent dépassé. Si vous êtes un proche aidant, il est essentiel de connaître les signes[2] de stress et de prendre les mesures nécessaires pour prévenir l’épuisement. Les signes précurseurs d’épuisement comprennent :

  • la fatigue;
  • les troubles du sommeil;
  • les changements au niveau de la diète, de l’exercice et des soins personnels;
  • des sentiments d’anxiété et de dépression;
  • une tendance à s’inquiéter davantage;
  • des troubles de concentration;
  • de nouveaux problèmes de santé, p. ex., tension artérielle élevée, douleurs corporelles et maux de tête;
  • rythme accéléré de consommation d’alcool ou de drogues.

Qu’est-ce que les soins de relève et de quelle façon peuvent-ils prévenir l’épuisement?

Les soins de relève[3] sont un type d’aide qui permet au proche aidant de prendre congé de ses responsabilités. Ce type de soins vise principalement à aider les proches aidants à refaire le plein d’énergie, à réduire leur stress et à éviter l’épuisement de l’aidant. Les soins de relève offrent de l’aide et du soutien au proche aidant, lui permettant ainsi une pause de ses tâches quotidiennes. Le maintien de la santé du proche aidant et du soutien qui lui est offert augmente le temps de qualité passé entre l’aidant et son proche. Plus longtemps le membre de la famille pourra fournir des soins adéquats, plus longtemps l’être cher sera en mesure de demeurer confortablement à la maison.

Puis-je faire autre chose pour prévenir l’épuisement?

Bien sûr. En plus d’obtenir de l’aide sous la forme des soins de relève, les proches aidants peuvent prendre les mesures suivantes pour réduire leur stress et prévenir l’épuisement :

  • Demander de l’aide à des amis ou à d’autres membres de la famille;
  • Garder une vie sociale active pour réduire l’isolement;
  • Adopter un mode de vie sain : bien manger et faire de l’exercice régulièrement;
  • Se renseigner sur l’état de santé de l’être cher;
  • Se joindre à un groupe d’entraide formé d’autres aidants.

La majorité des Canadiens préfèrent toujours vieillir chez eux : être à la maison entouré de sa famille sans changer ses habitudes facilite grandement l’expérience de vieillir. Plus de 28 % des Canadiens[1] sont des proches aidants ou des aidants naturels. À titre d’aidant, vous êtes engagé sur le plan affectif envers la personne dont vous prenez soin et vous permettez à votre proche de vieillir de la meilleure façon possible. De temps à autre, il se peut que vous ayez besoin d’une pause, mais d’autres moments précieux avec votre proche vieillissant vous attendront à votre retour.

Partagez avec nous quelques-uns de vos moments les plus mémorables passés en tant que proche aidant avec votre être cher. Envoyez-nous votre histoire dès aujourd’hui; vous nous aiderez à sensibiliser davantage tous les aidants qui s’occupent actuellement de leurs proches et vous pourriez gagner l’un des trois prix d’une valeur de 1 000 $ en soins à domicile Bayshore.