Comment le cerveau change avec l’âge

Bayshore | | Article vedette

senior hands holding brain

Notre corps change constamment au cours de notre vie, et cela s’applique aussi à notre cerveau. Vous avez peut-être déjà remarqué des différences chez vous ou chez des personnes âgées qui vous sont chères, comme des oublis occasionnels ou des « moments d’oublieux ». Qu’est-ce qui est considéré comme normal lorsque nous prenons de l’âge, et comment pouvons-nous préserver nos facultés cognitives aussi longtemps que possible?

Changements physiques survenant dans le cerveau

Le cerveau est un organe extraordinaire. Nous ne comprenons pas encore tout à fait comme il fonctionne. Nous savons par contre que certains changements physiques surviennent avec le temps :

  • Certaines régions du cerveau incluant l’hippocampe et le lobe frontal commencent à rétrécir vers l’âge de 65 ans. Ce sont les parties qui jouent un rôle dans les facultés cognitives de haut niveau et la mémoire.
  • Les communications entre les neurones – les cellules qui envoient et reçoivent l’information – ralentissent, ce qui a une incidence sur la capacité du cerveau à récupérer des souvenirs et en enregistrer de nouveaux.
  • Les transmetteurs chimiques dans le cerveau (comme la dopamine et la sérotonine) diminuent.
  • La circulation du sang vers le cerveau semble moindre.

Ces changements peuvent sembler décourageants, mais il y a de bonnes nouvelles aussi :

  • Différentes parties du cerveau commencent à travailler plus fort pour compenser les changements physiques qu’il subit.
  • Les cellules nerveuses établissent de nouvelles connexions pour remplacer les cellules qui meurent.
  • Notre cerveau est suffisamment plastique et résilient pour s’adapter après des troubles physiques ou émotifs.
  • Nous apprenons des choses, nous nous adaptons à de nouvelles tâches et créons des souvenirs même à un âge avancé.
  • Les personnes âgées sont plus habiles à prendre des décisions rationnelles et à décimer la négativité que les personnes plus jeunes. À mesure que nous prenons de l’âge, nous tirons profit de nos vastes connaissances et de notre expérience de la vie.

Alors, même si vous avez plus de difficulté à vous souvenir de l’endroit où vous avez mis vos clés, à apprendre de nouvelles tâches ou à faire plusieurs choses en même temps, cela ne veut pas dire que vous développez la maladie d’Alzheimer ou une autre forme de démence. Si ces changements font partie du processus normal de vieillissement, lesquels doivent nous préoccuper?

Symptômes de démence

Le terme « démence » désigne un ensemble de symptômes qui peuvent apparaître lorsque les cellules du cerveau sont endommagées. Plusieurs causes peuvent être à l’origine de la démence. La cause la plus courante est la maladie d’Alzheimer (environ 60 à 80 % des cas). Il s’agit d’un trouble progressif qui cause des changements irréversibles dans le cerveau et qui a des conséquences sur la pensée, les émotions, la communication et le comportement. Ce trouble touche principalement les personnes âgées, mais ne fait pas partie du processus normal de vieillissement.

Voici quelques signes précurseurs de démence :

  • Pertes de mémoire qui perturbent la vie quotidienne.
  • Difficulté à planifier ou à résoudre des problèmes.
  • Difficulté à effectuer des tâches familières.
  • Difficulté à comprendre les images ou les relations spatiales.
  • Difficulté à parler ou à écrire des mots.
  • Égarement d’objets et incapacité à reconstituer ses faits et gestes.
  • Jugement amoindri ou discutable.
  • Retrait du travail ou des activités sociales.

Aucun remède ne permet encore de guérir de la maladie d’Alzheimer, mais un diagnostic précoce et un traitement peuvent améliorer la réponse aux médicaments. Si vous vous préoccupez des changements que vous avez remarqués chez vous ou chez un être cher, consultez votre médecin. (Renseignez-vous sur la démence.)

Gardez votre cerveau en santé

Comment pouvez-vous garder votre cerveau en forme? Des études suggèrent que les stratégies ci-dessous ralentissent le déclin cognitif lié à l’âge; plusieurs d’entre elles aident également à vous protéger contre les facteurs de risque de la maladie d’Alzheimer.

  • Faites de l’exercice régulièrement
  • Adoptez une alimentation saine
  • Dormez suffisamment
  • Gérez votre stress
  • Soyez actif socialement
  • Pratiquez des activités stimulantes intellectuellement
  • Contrôlez votre tension artérielle et votre taux de cholestérol
  • Évitez l’embonpoint
  • Contrôlez votre diabète
  • Consommez peu d’alcool
  • Évitez de fumer et d’autres formes de tabac

Bon nombre des éléments d’un mode de vie sain sont bénéfiques à la fois pour le corps et pour le cerveau. Changer des habitudes de longue date peut être difficile; commencez par de petites étapes et reconnaissez que les changements ne se produisent pas du jour au lendemain.

Un diagnostic de démence peut être stressant et bouleverser la vie de la personne qui en est atteinte et celle de ses proches. Renseignez-vous sur les services personnalisés offerts par Soins à domicile Bayshore aux personnes atteintes de démence.


Ressources supplémentaires