Relations difficiles

Bayshore | | Blogue

Prendre soin d’un parent avec lequel vous ne vous entendez pas bien

Être le proche aidant d’un parent âgé est un rôle difficile, souvent exigeant physiquement et émotionnellement. La situation peut être encore plus stressante et compliquée si la relation entre le parent et l’enfant est difficile.

Parfois, les personnes âgées deviennent soudainement dépendantes de leurs enfants adultes, à cause d’une grave maladie ou d’une blessure à la suite d’un accident (comme une chute). Certaines personnes âgées perdent leur autonomie graduellement, elles deviennent plus frêles avec l’âge, ou elles sont atteintes d’une démence de type progressif.

Il n’est pas facile de voir la santé d’un parent se détériorer, ni pour les personnes âgées de perdre leur autonomie. Les deux générations se sentent souvent mal préparées au processus de vieillissement et à la façon dont l’avancée en âge modifie la relation parent-enfant. Tout semble se passer trop vite, la personne qui prenait soin des autres – ou celle qui devait en prendre soin, mais était négligente ou abusive – a maintenant besoin qu’on s’occupe d’elle.

Cette inversion des rôles pourrait rapprocher les parents et leurs enfants adultes. Malgré les difficultés, de nombreux proches aidants trouvent qu’il est très gratifiant de fournir des soins, ils peuvent y voir l’occasion de rendre la pareille à un parent qui les a soutenus et fait des sacrifices pour eux quand ils étaient plus jeunes.

Il arrive toutefois qu’une dynamique familiale toxique entre en jeu. Les parents et les enfants qui ne sont pas proches, ou qui ont une relation difficile depuis des années, sont ensemble à cause d’une situation de crise, ce qui est loin de les combler de bonheur. Les parents et les enfants peuvent être en désaccord au sujet des décisions concernant le traitement, la planification des soins, l’hébergement ou les finances. Des tensions de longue date peuvent faire surface. Les parents peuvent avoir l’impression que leurs enfants s’ingèrent dans leur vie, et les enfants risquent de prendre soin d’un parent à la santé précaire à contrecœur parce qu’ils ont moins de temps et d’énergie pour leurs propres enfants et leur partenaire.

Prendre soin d’un parent avec lequel vous ne vous entendez pas bien signifie naviguer sur un terrain émotif délicat. Voici quelques suggestions qui peuvent vous aider à aller de l’avant ensemble :

Partagez vos préoccupations

Si la santé d’un parent vous inquiète ou si son aptitude à continuer à vivre de façon autonome vous préoccupe, parlez-lui (idéalement en personne). Demandez ce qu’il en pense et ce qui le préoccupe. Proposez de travailler en équipe pour évaluer la situation et trouver des solutions. Soyez préparé à rencontrer de la résistance, votre parent ne sera peut-être pas réceptif à votre intervention, même s’il est évident qu’il a besoin d’aide. (Apprenez quoi faire lorsque les parents ne veulent pas écouter.)

Tenez compte de votre propre situation

Êtes-vous capable, et avez-vous les moyens financiers et le temps de prendre soin d’un parent âgé? Pouvez-vous concilier de façon réaliste votre vie professionnelle, votre vie familiale et votre rôle d’aidant? D’autres sources de soutien sont peut-être offertes au sein de votre collectivité – parlez des options possibles avec le professionnel de la santé de votre parent, son travailleur social ou son gestionnaire de cas.

Faites participer les membres de votre famille.

Est-ce que vos frères et sœurs, tantes, oncles ou d’autres parents pourraient participer aux soins ou offrir un soutien quelconque? Organisez une réunion de famille et discutez des besoins croissants de votre parent et des options futures à envisager.

Ayez des attentes réalistes

Les personnes âgées ont tendance à avoir des habitudes bien ancrées. La personnalité de votre parent ne changera probablement pas, et vous ne pourrez sans doute jamais « réparer » votre relation difficile. La situation risque même d’empirer si votre parent éprouve des sentiments négatifs à l’égard du vieillissement et de sa perte d’autonomie, comme de la crainte, de la tristesse, de la colère, de la frustration ou la dépression. Soyez patient et essayez de ne pas vous attarder sur les déceptions.

Réservez-vous du temps

Prendre soin d’une autre personne est un travail exigeant. Prenez des pauses lorsque vous le pouvez et obtenez du soutien chaque fois que vous en avez l’occasion. De nombreux proches aidants trouvent que la participation à un groupe d’entraide ou une séance avec un thérapeute les aide à composer avec les émotions difficiles associées à la prestation de soins et aux relations familiales dysfonctionnelles.

Pensez à faire appel à des soignantes et des soignants professionnels

Les fournisseurs de services de santé à domicile offrent des services qui aident à alléger le fardeau des proches aidants, comme des services d’accompagnement, des services d’entretien ménager, des soins personnels et des soins infirmiers. Les soins à domicile permettent à de nombreuses personnes âgées de vieillir chez elles aussi longtemps que possible. Ces soins sont plus abordables que vous ne le croyez (voyez des exemples de tarifs), et votre parent peut aussi avoir accès à des sources de financement, comme des assurances privées ou des programmes du gouvernement.

Lisez d’autres articles de blogue dans notre dossier spécial « Appelez votre mère ».

Soins à domicile Bayshore offre une grande variété de services de santé à domicile afin d’aider les Canadiens à vivre de façon autonome aussi longtemps que possible. Pour des détails, communiquez avec nous au 1 877 289-3997.