Les autosoins pour vieillir en santé

Bayshore | | Blogue

 

Le 24 juillet marque la Journée internationale des autosoins. La date – le 24 du 7 (ou, 24/7) signifie que les personnes qui pratiquent les autosoins vont ressentir les effets bénéfiques 24 heures par jour, 7 jours par semaine. C’est une occasion propice pour réfléchir au sens des autosoins, à leur application dans votre propre vie et à leur contribution à un vieillissement sain.

Qu’est-ce que les autosoins impliquent?

Bien des gens pensent qu’autosoins est synonyme de bichonnage. Évidemment, il n’y a pas de mal à prendre une journée pour soi, mais les autosoins sont bien plus que cela; ils englobent tout ce que nous faisons pour protéger et améliorer notre santé.

Pour l’Organisation mondiale de la Santé, « Les autosoins consistent en la capacité des personnes, des familles et des communautés à promouvoir la santé, prévenir les maladies, maintenir la santé et faire face aux maladies et incapacités avec ou sans le soutien d’un professionnel de la santé. »

La promotion des autosoins prend de l’ampleur partout dans le monde. L’International Self-Care Foundation (ISCF), un organisme sans but lucratif basé au Royaume-Uni, a établi la Journée internationale des autosoins en 2011, afin d’élever cette pratique au rang d’élément essentiel de la santé. L’ISCF se concentre sur les autosoins comme moyen de prévention des maladies liées au mode de vie, y compris les maladies et les crises cardiaques, le cancer, les troubles respiratoires chroniques et le diabète de type 2. (Il est estimé que 88 % de tous les décès au Canada sont dus à des maladies non transmissibles comme celles-ci.)

Selon l’ISCF, « … [traduction]la bonne nouvelle, c’est qu’il est possible de réduire considérablement le risque de contracter ces maladies en modifiant nos habitudes et s’occupant mieux de nous-mêmes en pratiquant les autosoins. » L’organisme a créé le cadre conceptuel qui suit pour permettre aux gens de connaître les éléments constitutifs des autosoins :

Les sept piliers des autosoins

  1. Littératie en santé, qui englobe : la capacité à obtenir, à traiter et à comprendre les notions et services de base nécessaires pour la prise de décisions pertinentes en matière de santé.
  2. L’écoute de soi (physique et mentale), qui englobe : une connaissance de son indice de masse corporelle (IMC), de son niveau de cholestérol et de sa pression artérielle, ainsi que de la pratique d’autodépistage.
  3. L’activité physique, qui englobe : des activités d’intensité modérée, comme la marche et le vélo, ou la pratique d’un sport à une fréquence souhaitable.
  4. Une saine alimentation, qui englobe : un régime alimentaire nourrissant et équilibré, avec un apport adéquat en calories.
  5. L’évitement du risque, qui englobe : divers comportements, parfois nouveaux, tels qu’arrêter de fumer, boire de l’alcool avec modération, se faire vacciner, adopter des pratiques sexuelles sûres et utiliser un écran solaire.
  6. Une saine hygiène, qui englobe : se laver les mains sur une base régulière, se laver les dents et laver ses aliments.
  7. L’utilisation rationnelle des produits et services (y compris en lien avec un diagnostic ou des soins médicaux), qui englobe : être conscient des dangers et utiliser les produits de manière responsable lorsque nécessaire.

Éléments de base des autosoins

La pratique quotidienne des autosoins nous permet de rester mentalement et physiquement en santé. Vous (ou vos proches âgés) avez probablement déjà adopté quelques-unes des saines habitudes mentionnées ci-haut. Quelles autres mesures pourriez-vous entreprendre pour maintenir et améliorer votre santé et votre bien-être?

Voici quelques suggestions qui peuvent créer un effet positif significatif :

Adoptez un régime nourrissant. Bien des adultes âgés sont en risque de malnutrition. Cela s’explique par de nombreux facteurs potentiels, y compris la diminution de l’appétit, des problèmes dentaires, l’atténuation du goût ou de l’odorat, une perte d’intérêt pour la cuisine ou la dépression. Informez-vous des dangers du syndrome du thé et du pain grillé. La prise de poids est également une préoccupation pour certaines personnes âgées. Apprenez-en plus sur le maintien d’un poids santé.

Faites de l’exercice physique sur une base régulière. Vieillir est souvent accompagné d’une perte de masse musculaire et de densité osseuse. Si nous ne pouvons l’éviter complètement, nous pouvons par contre ralentir le processus en demeurant actifs. Avantage en prime : l’activité physique favorise la bonne humeur (avant d’entreprendre un nouveau programme d’exercices, consultez votre médecin).

Arrêtez de fumer. Le tabagisme est un facteur de risque pour de nombreux problèmes de santé, comme les maladies cardiaques, l’infarctus, le cancer et les troubles respiratoires chroniques. Il n’est jamais trop tard pour arrêter! Parlez des aides au sevrage du tabac à votre médecin et profitez de programmes de soutien gratuits.

Prenez soin de votre santé mentale. En vieillissant, nous sommes confrontés à de nouveaux défis et à diverses sources de stress; notre santé mentale peut s’en trouver affectée. La dépression n’est pas un aspect normal d’un vieillissement sain. Informez-vous sur les facteurs de risque et les signes, et n’hésitez pas à demander de l’aide lorsque nécessaire.

Il faut du temps pour changer ses habitudes, alors soyez patient et indulgent envers vous-même ou envers vos proches âgés. Fixez des objectifs modestes et réalisables; c’est une façon pratique et stimulante d’apporter des ajustements à son mode de vie. Pour lancer le mouvement, pensez à prendre rendez-vous avec votre médecin pour un bilan médical général et pour discuter de toute préoccupation liée à votre santé.

Soins à domicile Bayshore offre une grande variété de soins à domicile conçus pour permettre aux Canadiens de vivre de façon autonome le plus longtemps possible. Communiquez avec nous au 1 877 289-3997 pour obtenir de plus amples renseignements.