Unis contre la COVID-19

Finalement, j’ai eu le feu vert et le rendez-vous fut fixé

J’ai reçu un appel d’une femme dont le père vit dans une résidence pour personnes âgées Fonthill. Elle et sa sœur se démènent depuis quelques jours car leur père ne peut pas bien les entendre lors de leur appel téléphonique quotidien. Susan, l’une des deux sœurs, m’a demandé si nous pouvions prodiguer à leur père un lavement des conduits auditifs à l’aide d’une seringue d’oreille, mentionnant toutefois que la résidence n’autorisait aucun visiteur de l’extérieur, ce qui la laissait à court d’idées. J’ai dit à Susan que j’allais m’en charger, de me laisser voir ce que je pouvais faire et que je la rappellerais.

Tout d’abord, j’ai vérifié à savoir si j’avais une infirmière qui était à l’aise avec le maniement de la seringue auriculaire et qui avait le matériel nécessaire. Il s’est avéré que notre gestionnaire des pratiques cliniques, qui n’a débuté le travail que lundi dernier, avait le matériel requis et était capable de faire un lavement à l’aide de la seringue auriculaire, mais n’avait toutefois pas la solution saline ou l’eau distillée qui, semblerait-il, sont conseillées avec ce type de seringue. Je lui ai dit que nous pouvions en trouver au Shoppers Drug Mart.

J’ai alors contacté la résidence, pour apprendre qu’aucune visite n’était autorisée, même de la part du personnel de soins de Bayshore. J’ai discuté longtemps avec les responsables, et je suis finalement parvenu à les convaincre de déplacer le client dans un bureau près de la porte d’entrée, ce qui nous permettrait de procéder au traitement sans avoir à circuler dans l’établissement. Cette démarche a tout de même nécessité quelques coups de téléphone, afin d’obtenir l’accord de la direction, etc. Finalement, j’ai eu le feu vert et le rendez-vous fut fixé à hier (vendredi) après-midi.

Notre gestionnaire des pratiques cliniques s’est rendue dans trois pharmacies Shoppers Drug Mart, mais n’a pas trouvé de solution saline ou d’eau distillée, l’inventaire de ces produits étant épuisé dans les trois succursales. Elle m’a appelé en panique : « Poonam, je dois voir le client dans une demi-heure mais je ne trouve pas les fluides, je ne sais pas quoi faire… » J’avais chez moi une bouteille de 2 litres d’eau distillée que nous avions achetée il y a quelques mois pour le projet scientifique de mon fils, lequel consistait à faire pousser une plante, la dionée attrape-mouche. J’y ai pensé et j’ai dit à la gestionnaire des pratiques cliniques que je lui apporterais l’eau, ce que j’ai fait. Elle a ainsi pu procéder au traitement.

Ce matin, j’ai reçu le courriel de Susan ci-dessous. Ça m’a fait vraiment plaisir et j’en ai fait part à la gestionnaire des pratiques cliniques ainsi qu’à l’équipe de la succursale et, bien sûr, j’assurerai le suivi pour le prochain rendez-vous, etc. Maintenant, ne me reste plus qu’à trouver les mots pour expliquer à mon fils de 11 ans ce qui est advenu de l’eau distillée pour sa dionée attrape-mouche.

Poonam Singh

Directrice régionale

Vos mots ont su m’offrir le réconfort nécessaire

Le personnel médical de Bayshore fait partie de la division des dotations et nous faisons les choses très différemment par rapport à nos collègues des autres divisions. Il est à noter que nous rencontrons rarement nos employés sur le terrain. Soutenir ces professionnels a toujours été un défi lorsqu’ils sont confrontés à des situations difficiles, surtout que nous ne nous entretenons jamais face à face. C’est pourquoi, dans le contexte de cette pandémie mondiale, nous voulons plus que jamais qu’ils sachent que nous sommes là pour eux. Récemment, nous avons vécu une situation de conflit qui a nécessité de longues conversations téléphoniques avec un employé. Voici le mot que nous avons reçu par la suite…

« Je vous suis à nouveau reconnaissant pour votre soutien dans cette situation. Vos mots ont su m’offrir le réconfort nécessaire dans un environnement où l’on est isolé et où chacun est laissé à lui-même. »
« Je tiens à vous remercier encore une fois pour l’appel téléphonique de ce matin. Même si l’équipe de Bayshore est dispersée à travers le pays, tout le monde est extrêmement serviable, prompt et d’un grand soutien à chacune de nos conversations. J’en suis reconnaissant, car c’est exactement ce que l’on attend d’un employeur. »

Chaque membre de l’équipe de Personnel médical Bayshore est chargé de s’assurer que toute interaction avec un employé, un entrepreneur indépendant ou un candidat éventuel procure à ce dernier un sentiment d’être soutenu; il est essentiel de faire preuve de compassion et de bienveillance, ainsi que d’incarner les valeurs de Bayshore.

Joanne D.

Directrice des opérations

La générosité et la compassion

J’ai une PSSP à Belleville dont une cliente, résidant dans une habitation à loyer modique avec son conjoint et sa fille, n’avait rien à manger pour le week-end. Elle leur a acheté, à tous les trois, un repas de Pâques dans un restaurant Chalet Suisse. Elle a également acheté du détergent à lessive car ils n’en avaient plus et étaient à court de serviettes propres pour les soins. Je suis fière de témoigner de la générosité et la compassion dont a fait preuve notre PSSP.

Sarita Van D.

IA, ICSP(C)

Nous avons acheté des repas à Tim de A Catered Affair, un service de traiteur qui dessert la communauté et surtout les travailleurs essentiels. Chacune d’entre nous a reçu un joli T-shirt en reconnaissance de notre travail en tant qu’infirmières pour Bayshore. Sylvie et moi avons également acheté des repas supplémentaires pour certains patients âgés que nous connaissons dans la communauté et qui ne pouvaient sortir de chez eux… Les sourires que nous avons reçus en disaient long!

Frances G., Sylvie L.

Inf. aux.

Un bel exemple de fiabilité et de travail d’équipe

L’un de nos infirmiers devait s’occuper d’un patient présentant des symptômes liés à la COVID-19. Il n’avait pas d’EPI et débutait une période de travail à temps plein de dix jours, ce qui compliquait la réception de toute livraison à domicile. L’une de nos infirmières, Maria, a écrit ces mots à un collègue qui avait besoin d’EPI : « Brandon, je crée une trousse de distribution d’EPI pour toi à la clinique. Tu peux passer en tout temps ou planifier un moment pour en faire la cueillette. Je sais que tu es occupé ces temps-ci, alors si la cueillette n’est pas une option pour toi, je veux bien te rencontrer à un autre endroit à Edmonton.

Jenny S.

PSS

Je voulais juste prendre un moment pour vous remercier de maintenir votre excellent service en cette période difficile. Vous avez tous bien maintenu nos affaires en place, Marjorie, Aliyah et le reste de l’équipe.  

Je souhaite également faire une mention spéciale à des soignantes qui non seulement se dépassent en continuant de travailler à plein temps, mais en font encore davantage en acceptant des quarts supplémentaires: Marilou, Nenette et Myla. C’est pour moi une contribution remarquable aux soins continus et au bien-être général. 

C’est vraiment très apprécié!

Andrew

Un patient à moi est isolé dans une résidence et reçoit du soutien d’un PSSP et des soins infirmiers trois fois par jour. Confiné au lit, en isolement respiratoire, il n’avait presque plus de lingettes pour sa toilette personnelle ni de crème isolante. J’ai contacté sa famille qui, en raison de voyages récents, se trouvait en auto-isolement. Je suis donc allée acheter ces produits pour lui. Les lingettes étaient pratiquement impossibles à trouver, alors quand j’en ai vu quatre boîtes, je les ai toutes prises; je les distribuerai à mes patients qui en ont besoin.

Laurie

Fournisseuse de soins/Inf. aux

Bayshore HealthCare Hall of Fame holding hands

… c’était si précieux de voir son visage s’illuminer!

À cause de la COVID-19, une de mes clientes qui habite en résidence n’a pas vu sa famille depuis des semaines, ne peut participer aux activités, se faire coiffer ni recevoir de manucure. Durant la même période, son beau-fils est décédé d’un cancer. J’ai tenté de trouver des moyens pour ensoleiller ses journées et lui donner espoir. J’ai téléchargé What’s App, et via mon téléphone, son fils lui a envoyé quelques vidéos. Ça l’a sans aucun doute égayée, c’était si précieux de voir son visage s’illuminer! Nous les avons regardées encore et encore, et elle a chaque fois un regain d’énergie.

Chantelle B.

Bayshore HealthCare Hall of Fame holding hands

Ils apprécient notre réaction très rapide lorsqu’ils demandent du service.

La gestionnaire des soins Kathryn R. a reçu un appel de la fille d’un client, où elle affirmait que lui et toute sa famille sont extrêmement heureux et satisfaits des services de Soins à domicile Bayshore. Ils apprécient notre réaction très rapide lorsqu’ils demandent du service. Ils avaient besoin de soins urgents après le congé donné par l’hôpital, qui ont été organisés le soir même, sans délai ni hésitation. Selon la fille du client, la soignante a suivi le plan de soins et les directives additionnelles discutés et convenus. Toujours selon elle, la soignante traite son client « comme un être humain » et se montre « respectueuse ».

Frank O.

L’un de nos clients a planté des écriteaux sur son terrain pour remercier nos soignants et nos infirmières pour les soins fournis dans la communauté.

Par ailleurs, deux infirmières de Dundas County fabriquent des masques artisanaux. Ils servent à garder leurs collègues en sécurité lors de leurs tâches personnelles, comme pour faire l’épicerie, aller au bureau de poste, etc. Il ne faut pas les utiliser pour les soins à la clientèle, mais pour rester en sécurité lors de nos sorties. Bien pensé!

Thank you door
Thank you window

Guyanne B.

Administratrice de bureau/ISSU

Récemment, je n’avais pas de transport pour me rendre au travail. Après mes tâches chez un client, j’ai donc marché deux heures pour me rendre au prochain. Je suis heureuse de servir mes clients dans le besoin, en particulier durant cette période critique à laquelle nous sommes confrontés.

Elizabeth B.

En janvier, je m’occupais d’un client à Guelph, en Ontario. Un matin, j’ai dû partir plus tôt de chez moi, à Listowel, en raison d’un début de tempête de neige, des grands vents et de la poudrerie. Quand je suis enfin parvenue à Guelph, il neigeait beaucoup. Arrivée au croisement d’Elmira Road et Woolwich, j’ai vu le véhicule de devant faire un tête-à-queue sur la glace noire dissimulée sous la neige.

J’ai compris que je devais rouler très lentement. J’ai entrepris le virage et, une fois sur la glace noire, je me suis aussi mise à glisser pour finir sur la bordure de droite, puis j’ai rebondi vers le milieu du chemin, puis de nouveau vers la droite. Dieu merci, j’étais seule sur la route! Je devais sortir pour vérifier ma voiture, alors j’ai appelé la CAA. Comme la voiture était endommagée, j’ai demandé à la CAA si je pouvais tout de même poursuivre mon chemin, car je devais me rendre chez mon client! La CAA m’a indiqué que je pouvais me rendre chez mon client et que des employés viendraient m’y chercher plus tard.

J’ai donc conduit ma voiture avec le volant sens dessus dessous. Roulant de façon hésitante, j’ai fini par arriver à l’heure chez mon client!

J’étais très reconnaissante de m’en tirer sans blesser qui que ce soit et, en plus, de pouvoir me présenter chez mon client!

Mary Catharine A.

Bayshore HealthCare Hall of Fame holding hands

Ça ne me dérange pas d’en faire un peu plus!

L’un de mes clients habite dans un édifice en confinement barricadé. Je l’ai aidé avec son lavage et le changement de filtre de ses prothèses auditives, car sa famille n’est pas autorisée à entrer dans l’édifice pour le faire, comme c’est normalement le cas. Ça ne me dérange pas d’en faire un peu plus!

Susan H.

Au nom de l’équipe de Soins de santé Bayshore de Brantford, j’aimerais souligner le travail exceptionnel de nos employés sur le terrain. La semaine dernière, notre directeur régional Jocelyn a lancé un défi à tous ces employés afin de pallier le manque de désinfectant pour les mains. Ils devaient tous apporter un maximum de bouteilles et d’autres contenants de savon à main liquide au travail. Nous pourrions ainsi fournir des sacs de savon et des serviettes aux employés afin qu’ils lavent leurs mains lors de leurs visites chez les clients.

Tous nos employés sur le terrain (PSSP et infirmières) ont relevé le défi et apporté plus de 200 contenants, soit assez pour ajouter deux bouteilles de savon à la trousse de chaque employé. Jocelyn a acheté assez de serviettes pour que chacun en dispose de quatre.

J’insiste particulièrement sur trois employées qui ont vraiment dépassé les attentes : la préposée Deb G. a apporté un impressionnant total de 104 bouteilles de savon, la préposée Julianne S., 64 bouteilles, et l’infirmière autorisée à domicile Alysha F., 62 bouteilles!

Ça me rend très fière de notre équipe d’en parler et de savoir à quel point tout le monde collabore pour prendre soin de nos clients et de nos collègues. Voici des images de ce travail remarquable. Félicitations à toute l’équipe!

PSW Deb Godden
Visiting Nurse Alysha Fradette
Soap, towels and kits
Soap, towels and kits
Soap, towels and kits

Leah R.

Gestionnaire, Pratique clinique

Pendant mes congés, je prépare des soupes, des pains et des desserts maison pour mes clients qui vivent seuls ou sont incapables de cuisiner. Si j’ai le temps, je vais à la pharmacie, à l’épicerie et même au Tim Horton. Les besoins de mes clients sont prioritaires!

Audrey K.

Préposé aux services de soutien à la personne

Le 18 mars 2020, Réadaptation Bayshore en Colombie-Britannique s’est vu obligé de fermer la clinique de Langley à cause de la COVID-19. Une mesure qui a touché les quelque 40 clients ayant l’habitude de s’y présenter chaque jour pour leur réadaptation. Moins de douze heures après la fermeture, le personnel (dont des ergothérapeutes, physiothérapeutes, kinésiologues, conseillers, médecins et employés administratifs) a mis en place un programme structuré de réadaptation à domicile pour chaque client, qui est offert par l’entremise des services de télémédecine. Grâce à leurs efforts et à leur dévouement, ils ont veillé à ce que les programmes de nos clients soient interrompus le moins longtemps possible et à ce que nous puissions organiser une transition fluide vers les services à distance. Bravo à l’équipe de Réadaptation Bayshore de Langley!

Shelly D.

Ergothérapeute

Bayshore HealthCare Hall of Fame holding hands

Elle nous rappelle que l’équipe pharmaceutique transforme et sauve des vies.

Je voulais simplement vous raconter cette histoire afin de remercier Fei et Ann (pharmacienne et aide-pharmacienne du service de pharmacie spécialisée de RX spécialisés Bayshore) d’avoir aidé un patient dans une situation difficile.

L’histoire :

Notre patient Kevin était en vacances à la Grenade avec ses enfants lorsque le pays a fermé son aéroport, qui demeurera ainsi pour les 2 ou 3 prochains mois. Kevin est donc actuellement coincé à l’étranger en raison de la COVID-19, comme bien d’autres Canadiens.

Comme Kevin est patient en oncologie, ses médicaments jouent un rôle essentiel dans l’amélioration et le maintien de sa qualité de vie.

Il nous a appelés, la voix emplie de désespoir, pour obtenir une nouvelle provision de médicaments. Lors d’une conversation avec Fei, il a dit : « Je ne sais pas si je peux m’en sortir sans ces médicaments. J’ai déjà cessé de les prendre auparavant, et j’avais l’impression que j’allais mourir; je ne peux pas revivre ça. »  Fei lui a assuré qu’elle ferait tout en son pouvoir pour obtenir une exception permettant de lui fournir un approvisionnement pour plus de 30 jours.

À ce moment, nous avions déjà envoyé une provision d’un mois à un de ses proches au Canada, qui l’a ensuite fait parvenir à Kevin par courrier, à la Grenade. Nous avons ensuite communiqué avec Manuvie pour savoir s’ils accorderaient un approvisionnement de 3 mois à Kevin (exception que Manuvie a accordée), puis nous avons demandé à son oncologue de prolonger son ordonnance afin d’accéder à cette demande.

Ann a coordonné la livraison avec le proche de Kevin au Canada.

Quand Fei a appelé Kevin pour lui faire état de la situation, il a répondu : « Vous êtes les meilleures! Merci infiniment! Je suis si content de vous avoir appelées. »

Après avoir répondu que c’était la moindre des choses vu la grande importance des problèmes dont il devait s’occuper, Fei lui a dit de prendre soin de lui.

Je suis sûre qu’il y aura d’autres histoires du genre dans les jours à venir, mais j’ai pensé que c’en était une belle à raconter. Elle nous rappelle que l’équipe pharmaceutique transforme et sauve des vies.

Nicole J.

Spécialiste, Assurance de la qualité

Je viens en aide aux clients qui ne sont pas capables de se procurer des couches. Je les achète moi-même et je les apporte à mes clients qui en ont besoin. De plus, j’ai ajouté des clients à ma charge pour aider mon coordonnateur et mon équipe.

Shawn L.

Durant ces jours difficiles, les pharmacies n’acceptent plus d’argent comptant lors des livraisons. Je m’occupe d’une cliente depuis 12 ans, elle fêtera ses 100 ans en août! Je lui ai demandé de me faire une liste et je suis allée à la pharmacie pour elle.

Shirley S.

Préposé aux services de soutien à la personne

Bayshore HealthCare Hall of Fame holding hands

Il n’y a rien de mieux que d’aider les gens, et c’est pourquoi j’adore mon travail!

J’ai la plus gentille des clientes, une dame âgée de 87 ans. Malheureusement, elle a un cancer et un système immunitaire très déficient. Sa nièce, qui fait habituellement son épicerie, a été placée en quarantaine pour 14 jours. Ma cliente a donc très peu de denrées, mais elle adore les omelettes! J’ai apporté des œufs de chez moi pour lui en faire une. Il n’y a rien de mieux que d’aider les gens, et c’est pourquoi j’adore mon travail!

Tanya H.

Une de mes patientes est atteinte de sclérose en plaques et présente des difficultés cognitives et physiques. Chaque mois, ses parents âgés (dans la quatre-vingtaine) la conduisaient à sa clinique de perfusion pour son traitement mensuel par Tysabri. Cette patiente est en fauteuil roulant et ses jambes sont souvent faibles. C’est pourquoi son père l’aidait à passer de son fauteuil à la voiture, de la voiture à son fauteuil et, enfin, de son fauteuil au fauteuil d’injection. C’était très dangereux, si on pense aux conséquences engendrées par une chute, une perte d’équilibre ou un manque de force de la part de ce monsieur. Chaque mois (à la vérification de son état avant chaque perfusion), je discutais avec l’un ou l’autre des parents, qui me parlaient de leur fatigue, mais aussi de leur volonté à tout faire pour leur fille. J’ai décidé d’essayer de les aider, ainsi j’ai pu m’entendre avec Bayshore pour qu’un PSSP se présente à la clinique de perfusion pour participer au transfert du fauteuil roulant au fauteuil de perfusion. J’ai aussi pu aider les parents à créer un compte Wheel-Trans, puis, ensemble, nous avons réservé une plage mensuelle du service pour conduire leur fille à la clinique et la ramener à la maison. Les parents étaient très reconnaissants et j’étais heureuse d’aider et de veiller à la sécurité de ma patiente et de ses parents. Ça m’a réconfortée de savoir que désormais, ils étaient TOUS en sécurité!

Elsie G.

Infirmière de soutien régionale principale

Bayshore HealthCare Hall of Fame holding hands

J’espère que tout le monde demeure en santé et prenne soin de soi.

Je garde une croix dans mon véhicule et je prie pour mon propre bien-être ainsi que celui de ma famille et de mes clients. Pour ces derniers, j’ai acheté des mouchoirs, du savon et du lait. Je fais tout pour demeurer positive, mais ce sont surtout mes clients qui me donnent la force dont j’ai besoin. J’espère que tout le monde demeure en santé et prenne soin de soi. Je prie pour que ce virus disparaisse au plus vite.

Leabeth B.

Bayshore HealthCare Hall of Fame holding hands

Je voulais que ma cliente puisse contempler la beauté de la nature sans quitter sa chambre!

Je suis une PSSP et je travaille pour Bayshore depuis près de 2 ans. Une de mes clientes est actuellement en confinement barricadé dans un établissement de soins. Elle demeure au rez-de-chaussée, et comme je ne peux plus entrer dans l’établissement, j’ai décidé de réparer une vieille cabane à oiseaux pour elle. Sans endommager l’édifice même, j’ai pu placer la cabane juste devant la fenêtre de ma cliente, de sorte qu’elle puisse observer les oiseaux en train de se nourrir. Je l’ai fait pendant mes temps libres. Je voulais que ma cliente puisse contempler la beauté de la nature sans quitter sa chambre!

Amicalement, OJ

PSSP

Bayshore HealthCare Hall of Fame holding hands

Une fois de plus, elle ne tarissait pas d’éloges envers tout le personnel et nos fantastiques PSSP!

On m’a chargé de contacter les hôpitaux pour les aviser de notre capacité à offrir des soins aux patients qui quitteraient leur établissement pour retourner dans la collectivité. Croyez-le ou non, la personne-ressource qu’on m’avait suggérée de contacter au centre Hotel Dieu Shaver était la belle-fille d’un client, qui nous avait auparavant appelés pour nous féliciter des soins prodigués à sa belle-mère. Elle m’a rendu mon appel juste comme je lisais ses louanges. Une fois de plus, elle ne tarissait pas d’éloges envers tout le personnel et nos fantastiques PSSP! Elle m’a dit qu’elle avait fait le tour de quelques agences avant de se fixer sur la nôtre, et qu’aujourd’hui, elle vante nos mérites à tout le monde!

En début de journée, elle discutera avec son équipe du transfert de certains patients et recommandera Bayshore!

Je suis sans mots! 🙂

Bob T.

Directeur régional

J’ai fait de nombreux doubles quarts, et j’aimerais rendre hommage à ma collègue et amie Shelley, qui était à mes côtés quart après quart!

Marcia S.

Je tenais à raconter cette histoire au sujet de l’un de nos patients en oncopédiatrie. Un vendredi en après-midi, ce patient a été réorienté d’urgence vers nos services par Manuvie. Il devait recevoir ses médicaments en vue d’un rendez-vous lundi en début de journée. À la suite d’une discussion entre le patient et l’infirmière gestionnaire de cas et d’un examen du dossier par le spécialiste des remboursements, une demande d’urgence a été adressée à la pharmacie. Celle-ci n’était pas en mesure d’effectuer la livraison en raison d’une demande accrue pour ce service et d’un manque de produits. Penelope M., notre Gestionnaire, Activités cliniques pour le Programme de gestion des médicaments de spécialité Manuvie, a pris les devants et offert de partir de chez elle, à Burlington, pour cueillir les médicaments à Markham et les livrer au patient, à Niagara Falls. Tout cela pour que cet enfant obtienne sa dose. Selon moi, voilà qui dépasse de loin ses fonctions et qui démontre clairement notre travail d’équipe ainsi que son dévouement pour Bayshore et, surtout, pour le bien-être des patients.

Tonya W.

Chef d’équipe des spécialistes des remboursements, Programme de gestion des médicaments de spécialité

Bayshore HealthCare Hall of Fame holding hands

En cette période difficile, nous devons redoubler d’efforts!

Une de mes clientes n’arrivait pas à trouver de lingettes. En l’apprenant, je suis allé à la pharmacie Rexall et lui en ai acheté quelques paquets. En cette période difficile, nous devons redoubler d’efforts!

Sam C.

Préposée aux services de soutien à la personne

Bayshore HealthCare Hall of Fame holding hands

Je suis heureuse d’aider qui que ce soit et de partager ce que je peux avec autrui!

À l’une de mes clientes du troisième âge, j’ai donné du papier hygiénique et de l’eau, en plus de déposer ses documents fiscaux. Une autre cliente est devenue mère depuis peu; je lui ai donné un contenant plein de lingettes Lysol. Je me aussi chargée de faire une épicerie pour une autre cliente. Je suis heureuse d’aider qui que ce soit et de partager ce que je peux avec autrui!

Sherry-Anne P.

Infirmière autorisée

J’aimerais rendre un vibrant hommage à Helena B., GSISP pour l’Ontario.

Quand elle a appris que je ne me sentais pas bien hier soir, elle a pris le temps de m’appeler aujourd’hui pour vérifier mon état.

Je veux aussi saluer tout le personnel infirmier qui travaille avec moi et donne tout ce qu’il a dans cette situation!

Judy M.

Bayshore HealthCare Hall of Fame holding hands

Ensemble, nous allons y parvenir. Je suis fière de faire partie de l’équipe de SSI et fière de mon rôle d’infirmière.

J’aimerais vous faire part de moments inspirants que j’ai vécus en discutant avec les membres de mon équipe. L’expression « nous avançons alors que d’autres reculent » représente mon équipe et son engagement à fournir des soins durant cette période si difficile. C’est réellement impressionnant de voir ces gens agir pour leur communauté et leurs collègues avec autant d’optimisme et de force.

Voici des énoncés de quelques membres de mon équipe qui me font chaud au cœur :

Sunil – « C’est pour de telles situations que je suis devenue infirmière, c’est pour cela que je suis formée. Mes clients ont besoin de moi et c’est mon devoir d’être là pour eux. » (alors qu’elle parlait des défis liés aux soins infirmiers en situation de pandémie) 20 mars 2020

Evelin – « J’aimerais servir des applaudissements électroniques nourris à Donald; tous ses clients disent grand bien de ses services, il dépasse toutes les attentes. » (hommage rendu à un collègue pour son importante contribution quotidienne à la vie d’autrui) 24 mars 2020

Joanna – « Je vais m’assurer que mes clients obtiennent les soins dont ils ont besoin. » (elle trouve toujours le moyen d’aider ses clients et les membres de son équipe) 25 mars 2020

Ensemble, nous allons y parvenir. Je suis fière de faire partie de l’équipe de SSI et fière de mon rôle d’infirmière.

Sabrina S.

Gestionnaire, Activités cliniques, Soins combinés