L’automne : la saison des nouveaux départs

Bayshore | | Ramener de la couleur en 2021

Group of seniors smiling and walking at the beach

 

L’automne : la saison des nouveaux départs

Le mois de septembre ne marque pas le début d’une nouvelle année, mais on a souvent l’impression que c’est le cas. Même pour ceux et celles qui ont terminé leurs études depuis longtemps, le passage de l’été à l’automne est un moment tout indiqué pour se concentrer sur autre chose. Septembre, c’est un retour à la routine, mais c’est aussi une occasion pour relever de nouveaux défis et exploiter de nouvelles possibilités.

Cet article est le septième de notre campagne Couleurs de 2021, une série d’articles sur le pouvoir de transformation des couleurs. Au lieu de choisir une couleur classique d’automne, comme le brun, le bourgogne ou le jaune orange, nous avons opté pour le BLANC, la couleur des toiles vierges et des pages vides. Théoriquement, c’est l’arrière-plan idéal pour créer quelque chose de nouveau ou transformer une partie de nous-mêmes.

Prendre un nouveau départ

Qu’aimeriez-vous faire différemment cet automne? Depuis un an et demi, la pandémie a fait dérailler de nombreux projets personnels et professionnels, des mariages et des voyages aux nouvelles possibilités d’emploi. Le bouleversement a été angoissant et déstabilisant, mais il nous a fait découvrir de nouvelles façons de faire qui semblaient autrefois inhabituelles ou impossibles, des activités comme le bénévolat virtuel, le télétravail à grande échelle ou l’apprentissage généralisé en ligne. Par nécessité, nous avons appris à discuter par vidéoclavardage, à faire nos opérations bancaires en ligne, à passer des commandes d’épicerie… enfin, tout ce qu’il faut pour faire des activités en toute sécurité et rester en contact avec les personnes qui nous sont chères.

Durant la pandémie, bon nombre de personnes ont renoué avec leurs passe-temps préférés ou choisi de nouvelles activités, allant de la boulangerie et des courtepointes aux cours de yoga et de conditionnement physique en ligne. Et n’oublions pas tous les « animaux de la pandémie » qui ont trouvé de nouveaux foyers permanents pendant le confinement.

Même si de nombreuses personnes sont attirées par des passe-temps qui les détendent ou les distraient pendant cette période difficile, nous savons également qu’apprendre de nouvelles choses peut être bon à la fois pour le corps et pour l’esprit. Les passe-temps peuvent également être une excellente façon d’interagir avec les autres, que ce soit avec vos petits enfants ou un groupe de passionnés comme vous sur Facebook.

Essayez les cinq suggestions ci-après pour modifier quelque peu votre routine, découvrir de nouvelles passions et peut-être même trouver un nouveau but :

  • Créez de nouvelles habitudes : James Clear, auteur du livre à succès Atomic Habits, affirme que chaque habitude, qu’elle soit bonne ou mauvaise, comprend trois étapes : 1) un rappel ou un indice qui déclenche le comportement, 2) l’habitude elle-même, et 3) la récompense que nous obtenons en adoptant le comportement (qu’il soit bénéfique ou non pour nous). Comprendre ce qui nous motive à répéter certaines actions et la façon dont nous réagissons aux indices peut nous aider à nous défaire des mauvaises habitudes et à créer de meilleures habitudes, plus saines. Par exemple, si vous désirez commencer à méditer tous les jours, mais oubliez souvent de le faire ou n’arrivez pas à trouver le temps nécessaire, enregistrez cette activité dans le calendrier de votre téléphone intelligent et configurez des rappels, ou utilisez une application de méditation qui vous avertira au moment prévu.
  • Apprenez un sport : Si vous désirez être plus actif physiquement, mais avez de la difficulté à respecter une routine de conditionnement physique, pensez à un nouveau sport, peut-être même un sport d’équipe. Vous ferez probablement plus d’exercice si vous y prenez plaisir, et en faisant partie d’un groupe (que ce soit un club de course, une équipe de balle lente ou une ligue de quilles), vous serez davantage motivé à y consacrer du temps, à vous présenter aux rencontres et à y mettre toutes vos énergies. Si les directives de distanciation physique ont limité pour l’instant les options en personne, songez à suivre des cours en ligne.
  • Faites-vous de nouveaux amis : Avez-vous remarqué qu’après un certain âge, se faire des amis demande plus d’efforts? Rencontrer des gens est facile lorsque nous sommes aux études ou au travail. Toutefois, plus tard dans la vie, nos cercles sociaux tendent à rétrécir pour diverses raisons. Avec le temps, de nombreuses personnes âgées vivent de longues périodes de solitude, ce qui peut avoir une incidence à la fois sur leur santé mentale et leur santé physique. Si vous désirez rencontrer des gens, faites le premier pas, joignez-vous à un club, faites du bénévolat ou trouvez des amis ou amies en ligne. (Pour les adultes âgés de 50 ans et plus, Amintro est une excellente option.)
  • Donnez un coup de main : Nous pouvons tous faire une différence, que ce soit dans notre propre vie ou dans nos collectivités. Cherchez des occasions de bénévolat dans votre région ou en ligne. « Les organismes de bienfaisance que nous soutenons aident les personnes aux prises avec une maladie ou une blessure ainsi que des personnes âgées, et bon nombre de ces organismes ont besoin de bénévoles », affirme John Lawrence, directeur de la Fondation Bayshore action pour la vie. « Certains travaux bénévoles peuvent se faire virtuellement : bavarder par téléphone avec des personnes âgées isolées en est un bon exemple. »
  • Faites preuve de créativité : Au début de cet article, nous avons comparé le blanc à une toile vierge ou une page vide – et vous pouvez aborder cette idée au sens littéral! Écrivez, faites de la peinture, créez de la musique, montez une pièce de théâtre… toutes ces activités cultivent la créativité, peu importe votre âge ou quelle que soit votre expérience artistique. Le temps est peut-être venu maintenant de raconter votre propre histoire ou d’apprendre de nouveaux pas de danse, les possibilités sont infinies.

Que ferez-vous avec votre « toile vierge »?