Comment l’isolement social peut nuire à votre santé

Bayshore | | Santé et bien-être

homme aîné, regarder hors fenêtre

 

Comment l’isolement social peut nuire à votre santé

Plus d’un an après l’apparition de la COVID-19, les ordres de confinement et de rester chez soi sont toujours en vigueur dans bon nombre de régions du Canada. Ces mesures gardent les gens en sécurité, mais elles sont également synonymes d’isolement social prolongé – particulièrement pour les personnes âgées, les personnes atteintes de maladies chroniques et d’autres personnes présentant un risque élevé de développer une forme grave de la maladie si elles sont infectées. Poursuivez votre lecture pour connaître les effets de l’isolement sur votre santé, et cinq façons de prendre soin de vous-mêmes et de vos êtres chers.

Les personnes âgées à risque

Même avant la pandémie, l’isolement social et la solitude étaient des problèmes de santé publique majeurs, particulièrement chez les personnes âgées. Près de 25 % des Canadiens âgés de 65 ans et plus vivent seuls, et bon nombre d’entre eux sont des aînés esseulés, c’est-à-dire des personnes âgées qui n’ont pas de partenaire ni d’enfants.

Les gens se sentent seuls pour différentes raisons, dont le deuil, une mauvaise santé, une incapacité, l’absence d’un moyen de transport et des ressources financières limitées. Avec le temps, les amis et les proches meurent ou déménagent, et les cercles sociaux rétrécissent graduellement. Durant la pandémie, le manque d’interaction sociale est devenu encore plus prononcé, en raison de l’annulation temporaire des activités, des programmes et des services destinés aux personnes âgées. (Certaines activités se font en ligne maintenant, mais tout le monde n’a pas accès à la technologie ou ne la maîtrise pas assez bien pour s’en servir.)

La solitude est également un problème majeur dans d’autres pays. En Grande-Bretagne, le problème est tellement grave que le gouvernement a nommé une ministre de la Solitude en 2018.

Les effets de l’isolement sur la santé

L’homme est un animal social, et être isolé des autres pendant une période prolongée peut avoir des effets sur notre santé physique, mentale et cognitive. L’isolement social accroît le risque de dépression et d’anxiété, et a été associé à un risque plus élevé de déclin cognitif et de démence. On croit que la solitude est aussi néfaste pour la santé que l’obésité ou le tabagisme, et elle a été associée à de l’hypertension, des maladies du cœur, des accidents vasculaires cérébraux, un système immunitaire affaibli et des décès précoces. Et durant la pandémie, les spécialistes de la santé ont observé les effets de l’isolement, y compris des troubles du sommeil, des changements dans les habitudes alimentaires, et une variété d’émotions troublantes : peur, tristesse, colère, confusion, culpabilité et irritabilité.

Seuls, ensemble

Nous avons besoin d’être en contact avec les gens, peut-être encore plus maintenant que jamais. Voici cinq façons de réduire la solitude et l’isolement social.

  1. Contacts réguliers : Restez en contact avec vos amis, vos proches et vos voisins, particulièrement les personnes âgées et d’autres personnes qui s’isolent pour se protéger de la COVID-19. Pour des contacts sécuritaires, bon nombre de personnes ont adopté la vidéoconférence (comme Zoom et Google Meet). Des appels téléphoniques réguliers et des messages texte aident également les gens à garder un bon moral et à s’assurer que les personnes vulnérables ont ce dont elles ont besoin. Si vous rencontrez des gens en personne, l’endroit le plus sûr, c’est à l’extérieur, et n’oubliez pas de respecter une distance de deux mètres les uns des autres et de continuer à porter un masque.
  2. Adoptez et respectez une routine : Même pendant les périodes de confinement, de nombreuses municipalités ont encouragé les gens à aller à l’extérieur pour faire de l’exercice. Si vous le pouvez, sortez pour des marches quotidiennes et encouragez vos êtres chers à faire de même. L’activité physique, c’est bon pour la santé, et passer du temps à l’extérieur aide à réduire le stress. De plus, l’exposition à la lumière du jour aide à dormir à des heures régulières, ce qui est particulièrement important à un moment où de nombreuses personnes ont des troubles du sommeil, allant de l’insomnie à des rêves étranges liés à la COVID.
  3. Surveillez vos émotions : Bon nombre de gens se sentent stressés, anxieux, déprimés ou seuls en raison de la pandémie, et certains adoptent des stratégies malsaines. Si vous avez besoin de soutien, parlez à un ami ou un proche en qui vous avez confiance, ou mettez en pratique des techniques de la pleine conscience qui calment. Pour de l’aide additionnelle, n’hésitez pas à communiquer avec votre médecin ou un conseiller. (Pour de plus amples renseignements, consultez la section « Ressources supplémentaires » ci-après.
  4. Communautés en ligne : Communiquer avec d’autres personnes sur Internet est une excellente façon de socialiser, particulièrement durant la pandémie. Si vous êtes une personne âgée et ne savez pas par où commencer, visitez Amintro, une plate-forme sociale gratuite destinée aux personnes de 50 ans et plus. Lisez notre entretien avec Charlene Nadalin, la fondatrice d’Amintro.
  5. Services d’accompagnement professionnels : Les services d’accompagnement font partie des services de santé offerts à domicile. Des dames et des hommes de compagnie rendent visite aux personnes âgées chez elles, leur tiennent compagnie ou s’entretiennent ou effectuent des activités intéressantes avec elles. Si vous vous inquiétez pour un parent âgé, mais ne pouvez pas aller le voir en personne, pensez à faire appel à une dame ou un homme de compagnie qui peut lui rendre visite. (Durant la pandémie, tous les membres du personnel soignant à domicile portent un équipement de protection individuelle.) Renseignez-vous sur les services d’accompagnement.

Ressources supplémentaires

Il existe des ressources si vous ou une personne que vous connaissez avez besoin de soutien en santé mentale.

Ces ressources ne sont pas destinées à être utilisées en cas d’urgence ou si une vie humaine est en danger. Si vous courez un danger immédiat, composez le 911 ou présentez-vous au Service des urgences le plus proche.

CAMH : La santé mentale et la pandémie de COVID-19

Gouvernement du Canada : Prendre soin de sa santé mentale et physique durant la pandémie de la COVID-19

Coalition canadienne pour la santé mentale des personnes âgées : Mental Health Support Lines for Seniors in Canada (Liste en anglais seulement)

Espace Mieux-être Canada (consultation en direct par téléphone ou message texte)

Association canadienne de counselling et de psychothérapie : Trouver un(e) conseiller(ère) canadien(ne) certifié(e)(CCC)

Soins de santé Bayshore : COVID-19 : concentrez-vous sur votre santé mentale grâce à des ressources en ligne gratuites